Lecture : 1 Pierre 5/8-9

“Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde, comme un lion rugissant cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde”.

Le diable est présenté par l’apôtre Pierre comme l’adversaire des croyants. Il fait tout pour s’opposer au développement de l’œuvre de Dieu. Il est comparé à un lion rugissant : il désire impressionner et semer la terreur dans les cœurs pour paralyser sa proie. Il rôde : le verbe grec signifie étymologiquement “marcher autour”.

Tel un prédateur, il fait de grands cercles autour de sa proie attendant le moment opportun pour attaquer. Avec le temps, le croyant peut avoir tendance à être moins vigilant, à laisser certains péchés refaire surface. Le temps est une arme redoutable entre les mains de l’ennemi. Le laisser-aller s’installe subrepticement et gagne du terrain. Ce fut le cas des fils du sacrificateur Eli : bien qu’élevés dans l’enseignement des Ecritures, ils finirent déplorablement leur vie loin du Seigneur.

Plus que jamais, il nous faut veiller aux manœuvres du diable pour ne pas devenir une proie facile. Veiller n’est pas une option ou un conseil fraternel. C’est une nécessité pour notre épanouissement spirituel.

Jean-Marc BOTTERON