Texte Biblique : Romains 8/34

Pourquoi pleures-tu, Marie de Magdala, de si bon matin dans ce jardin près des tombes ? Christ est mort. Je ne sais où il est. Pourquoi pleurez-vous, disciples de Jésus ? Vous êtes craintifs, dans la peur, pleurant, gémissant, enfermés par crainte de représailles. Pourquoi toi aussi, Cléopas et ton ami, allez-vous dans l’abattement et la tristesse sur la route d’Emmaüs ?

“Es-tu le seul à Jérusalem qui ne sache ce qui est arrivé ! Jésus de Nazareth, ce prophète puissant en paroles et en œuvres devant Dieu et devant les hommes. Nos chefs religieux, nos magistrats l’ont livré pour le faire condamner à mort”.

Les Romains l’ont crucifié. Christ est mort, quelle déception !  Jésus, le bon berger, veut réparer les brèches du doute et de l’incrédulité, rassembler son “petit troupeau”. Jésus a pourtant enseigné sa mort et le troisième jour, sa résurrection (Matthieu 16/21). Maintenant,

“Tout est accompli”.

Il est vivant ! Joie pour Marie de Magdala. Joie pour les disciples. Joie pour ceux d’Emmaüs, même pour Thomas qui veut voir avant de croire. Aujourd’hui encore pour le “douteur” et l’incrédule, Jésus est toujours prêt à lui prouver son amour de Sauveur parfait, à transformer sa vie et lui donner les preuves que :

Christ est mort pour les pécheurs mais ressuscité pour nous justifier devant Dieu. Ne sois pas incrédule, mais crois en Jésus-Christ (Jean 20/27).

Jean LAMBERT