Ma Pâque !

« Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés; et marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur. » Ephésiens 5:1 et 2

La fête de Pâque est la commémoration (pour les chrétiens) du sacrifice de Jésus. Nous devons aussi le prendre en exemple pour apporter notre propre offrande, le don de notre vie comme la Bible nous y invite. Nous pouvons apporter à Dieu notre corps, nos forces, notre vie pour qu’il agrée cette offrande et qu’il l’utilise.

Quelques expressions précisent ce don de soi :

« Donnez-vous… »

Ce que nous donnons ne nous appartient plus. Mais le texte ajoute « vous-mêmes », car ce doit être un choix volontaire.

« …livrez vos membres ».

Il y a là la notion d’abandon sans réserve. Ne régressons pas et ne redonnons pas de pouvoir au péché. Souvenez-vous aussi que le sacrifice ne va pas sans l’amour.

« Je me confierai en toi … »

Confier quelque chose à quelqu’un implique que la chose ait de la valeur et que la personne soit de confiance.

« Présenter à Dieu… »

Il y a ici l’idée que notre don doit être immédiatement disponible pour le Seigneur. Dieu doit pouvoir nous utiliser au moment où il le souhaite.

« Offrir comme un sacrifice… »

Celui qui offre souhaite faire un hommage et non en tirer un avantage personnel, à l’exemple de Jésus ! La Pâque spirituelle, c’est cela.

0 commentaires

Sur le même thème :

Des ténèbres à la lumière

Des ténèbres à la lumière

En effet, la lumière, c’est l’opposé des ténèbres. Si les ténèbres sont synonymes de mort, de froid, d’angoisse, la lumière est synonyme de vie, de chaleur, de réconfort…

Le nom de Dieu est magnifique

Le nom de Dieu est magnifique

« Dans la Bible, le nom est tenu pour constitutif de la personnalité. Cela revient à dire que notre Dieu est magnifique. Quand Manoach dit à l’Ange de l’Éternel : »Quel est ton nom ? », l’Ange lui répondit : « II est merveilleux ». Les contemporains de Jésus, témoins de ses œuvres, disaient : « II fait tout à merveille ».

Pin It on Pinterest