La foi agréable à Dieu

“Abraham, homme rempli de foi, a préféré considérer les qualités de Dieu (son pouvoir tout-puissant : « Il donne la vie aux morts… ») ; sa fidélité et ses promesses : « Ayant une pleine conviction que ce qu’il promet, il peut aussi l’accomplir » et non les circonstances visibles qui n’allaient pas dans le sens de la foi. Par une telle démarche, Abraham a honoré Dieu.”

Lire article