Ne craignez pas !

Lecture : Matthieu 28

Voici le message du tombeau vide qui nous dit :

• Jésus a vaincu ses ennemis (Matthieu 28/1 à 5). Par sa mort et sa résurrection, notre Seigneur a vaincu le monde (Jean 16/33), la chair (Romains 6/1 à 7), le diable (Jean 12/31), et même la mort (1 Corinthiens 15/50 à 58). Il est donc inutile de craindre la vie ou la mort, le temps ou l’éternité (Apocalypse 1/17 – 18).

• Il tient ses promesses (Matthieu 28/6 – 7) Au lieu de se réjouir, ses disciples s’attristèrent : ils ont oublié la promesse de sa résurrection. Le Seigneur tient toujours ses promesses même aux jours les plus sombres.

• Il nous précède (Matthieu 28/7 à 10). Lorsque les femmes courent porter la nouvelle, elles rencontrent le Seigneur ; on rencontre toujours le Seigneur sur le chemin de l’obéissance. Le bon Berger marche devant ses brebis pour leur montrer la voie (Jean 10/4). Nous avons un Sauveur vivant et victorieux qui contrôle tout !

• Jésus est notre Seigneur (Matthieu 28/16 à 20). Il a toute autorité ; il nous ordonne de répandre l’Evangile à toute nation, et il nous promet d’être avec nous tous les jours. Quelle meilleure assurance pourrions-nous avoir ? Nous sommes ses ambassadeurs (2 Corinthiens 5/20), et nous devrions lui être fidèles en toutes choses.

La résurrection de Jésus-Christ est un élément vital de l’Evangile, car un Sauveur mort ne peut sauver personne (1 Corinthiens 15/1 à 9).
Le tombeau vide est la preuve qu’il est le Fils de Dieu (Romains 1/4) ; que les croyants ont un héritage futur (1 Pierre 1/3) ; que nous reverrons les chrétiens morts en Christ (1 Thessaloniciens 4/14 à 18) ; que notre service chrétien n’est pas vain (1 Corinthiens 15/50 à 58) ; et que Jésus-Christ jugera un jour les pécheurs perdus (Actes 17/30 à 31). L’Eglise primitive témoignait de la résurrection de Jésus-Christ (Actes 1/22, 4/2 et 33) ; et nous, ne devrions-nous pas en faire autant ?

René GUITARD

0 commentaires

Sur le même thème :

La querelle des outils

La querelle des outils

Prenons bien soin de ne pas nous plaindre les uns des autres en trouvant des défauts à un quelconque outil de Dieu.

Ce n’est pas par des oeuvres…

Ce n’est pas par des oeuvres…

La Parole de Dieu plus sûre que l’eau, ne te demande pas de te fier à tes sentiments mais de te laisser porter par elle et c’est ce qui te conduira vers la paix de Dieu

A chacun son dû !

A chacun son dû !

A chacun son dû ! Que devons-nous rendre à Dieu ? Lui qui, sans arrière–pensée, sans égoïsme, sans intérêt, sans calcul, uniquement par amour et grâce, a débloqué notre situation perdue et sauvé notre âme de l’enfer, faisant don de Jésus, son Fils unique à la croix !

Pin It on Pinterest