Lecture : 1 Jean 3/2

Nous sommes les bien-aimés du Seigneur.

C’est le privilège de chaque chrétien. Non pas d’un chrétien, mais de tous les chrétiens. Dieu a aimé le monde.

Lorsque nous entrons dans cet amour par la foi en Jésus-Christ et la repentance, nous faisons l’expérience que Dieu nous « aime bien ». Nous sommes ses bien-aimés.

Ce ne fut pas toujours le cas. Il fut un temps où nous étions ennemis de Dieu par nos pensées et par nos œuvres. Il y a un « hier » et un « maintenant ». On ne naît pas chrétien, on le devient, disait l’un des pères de l’Eglise.

Enfants de Dieu ! Pas seulement « créatures de Dieu », mais ses fils et ses filles. Nous sommes passés par une re-création. C’est l’œuvre de l’Evangile de Jésus-Christ. « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées, toutes choses sont devenues nouvelles (2 Corinthiens 5/17) ».

Nous le sommes, affirme la Bible. Le monde qui ne connaît pas Dieu ne nous connaît pas. Peu importe. Nous sommes connus de Dieu, c’est le principal.

† Roger COPIN