Lecture : Matthieu 1/21

Bethlehem, Nazareth, Jérusalem… Autant de lieux et de noms qui évoquent le pays d’Israël. C’est là que Jésus est venu au monde. Quelques exemples nous montrent les intentions de Dieu pour son peuple.

• Luc 1/16-17 : Il ramènera plusieurs des fils d’Israël au Seigneur, leur Dieu ; afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé.

• Luc 1/54 : Il a secouru Israël, son serviteur.

• Luc 1/68 : Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, de ce qu’il a visité et racheté son peuple.

• Luc 1/77 : Il manifeste sa miséricorde, il donne à son peuple la connaissance du salut par le pardon.

• Luc 2/10 : Une bonne nouvelle, pour tout le peuple le sujet d’une grande joie.

• Luc 2/34 : Destiné à amener la chute et le relèvement de plusieurs en Israël.

• Luc 2/38 : A tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.

• Matthieu 1/21 : C’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.

Certes, ces références ne sont pas exhaustives, Jésus vient dans le monde pour porter le péché de tous les hommes, il est « l’agneau de Dieu qui hôte le péché du monde ». Cependant, il est nécessaire de rappeler que Jésus-Christ est aussi venu pour Israël, son peuple.

Israël ne l’a pas connu, ni reçu, et bien des paroles des cantiques et des prophéties de la nativité n’ont pas encore eu leur accomplissement.

Comme Jésus est venu pour son peuple, de la même manière il revient aussi pour son peuple. Jésus-Christ revient aussi pour Israël, « Tout Israël sera sauvé ».

« Le voeu de mon coeur, dit Paul, c’est qu’ils soient sauvés (Romains 10/1) ».

Philippe BAK