Deux livres

Lecture : Apocalypse 3/5

Notre vie ne peut-elle pas être comparée à un livre ouvert que personne ne peut ouvrir ou fermer à sa guise ?

Quand il est ouvert, il faut l’écrire le mieux possible. Quand il se referme, il est hélas trop tard. Appliquons-nous à le laisser le plus vrai et le plus beau possible à ceux qui nous liront en y écrivant, par notre vécu, nos actions et nos paroles, un message d’espoir et d’amour.

Le texte de l’Apocalypse nous dit que ce sont des vainqueurs — des chrétiens qui se sont battus au nom de Jésus pour maintenir les valeurs sures du salut, de la justification et de la rédemption accomplie à la Croix — qui ont leur nom inscrit dans le livre de la vie. Dieu les voit au travers de Jésus, revêtus du vêtement des justes. Ils ont marqué leur génération, ils nous stimulent encore aujourd’hui. Leur nom, dans le livre de vie, est écrit en rouge, celui du sang de l’Agneau. Aussi, Jésus confessera les connaître, les reconnaître devant Dieu le Père et ses anges.

La proposition est aussi personnalisée : « Celui », toi, moi, qui lisons ceci et entendons son appel à vaincre par la foi uniquement.

Pour que le livre de notre vie soit bien écrit, laissons Jésus inscrire notre nom dans son livre de vie.

H. D.

0 commentaires

Sur le même thème :

A chacun son dû !

A chacun son dû !

A chacun son dû ! Que devons-nous rendre à Dieu ? Lui qui, sans arrière–pensée, sans égoïsme, sans intérêt, sans calcul, uniquement par amour et grâce, a débloqué notre situation perdue et sauvé notre âme de l’enfer, faisant don de Jésus, son Fils unique à la croix !

Quatre questions et quatre réponses

Quatre questions et quatre réponses

Quel est l’être humain qui n’a jamais posé de questions ? À tout âge, dans tous les domaines, notre nature curieuse nous pousse à interroger et à attendre des réponses.

Dieu connaît toutes choses

Dieu connaît toutes choses

Nous n’avons pas toujours l’explication des épreuves que nous traversons, sa connaissance nous échappe, bien des pourquoi restent sans réponse ! Quelle consolation de savoir que Dieu, lui, connaît toutes choses, il a ses méthodes parfois inattendues pour nous le rappeler.

Pin It on Pinterest