Lecture : Daniel 1/8

Le contexte dans lequel a vécu Daniel ressemble étrangement au nôtre. Aujourd’hui, l’Église se retrouve au milieu de l’apostasie : l’idolâtrie domine et la crainte de l’Éternel n’habite plus les cœurs d’une grande majorité. Dans cette société sans foi ni loi, il semblerait plus prudent de se mettre en retrait ! Cependant, Daniel est un exemple pour tout chrétien désireux d’afficher clairement ses convictions à la face de ce monde hostile à l’Évangile.

Daniel puise son courage et sa force de quatre sources :

– Daniel, un homme de l’Esprit (5/11). Daniel n’était pas seul, tout comme les croyants qui, au fil des siècles, reçurent la promesse du Saint-Esprit pour témoigner, malgré l’opposition ambiante (Actes 4/29-31).

– Daniel, un homme de prières (6/11). L’adversaire remporte une bataille quand nous cessons de prier, car la chose qu’il déteste et craint le plus, c’est la prière des saints ! Là où toute tentative humaine échoue, la prière réussit.

– Daniel, un homme de foi (6/23). Lors d’une émission radiophonique, on interrogeait un dompteur de fauves : « Que doit-on faire si l’on se retrouve nez à nez avec un lion échappé du zoo voisin ? — Vous devez mettre un objet entre son regard et vous. » L’œuvre de la Croix est à placer en avant, avec foi, devant toute adversité, car Jésus nous rend participants de sa grande victoire !

– Daniel, un homme du Livre (9/2). Quelle répercussion a la Parole de Dieu chez cet homme ! Celle-ci est toujours efficace (2 Timothée 3/16).

Seulement, lui accordons-nous assez de temps pour pénétrer en profondeur et réformer nos voies ?

Pierre DREVON