L’abri le plus sûr

L'abri le plus sûr

« Cet homme sera comme un lieu où l’on se met à couvert du vent, comme une retraite contre la tempête. » Ésaïe 32:2

Cet homme, nous le connaissons tous. Quel pourrait- il être, sinon le second Adam, le Seigneur du ciel, l’homme de douleurs, le Fils de l’homme ? Quel refuge n’a-t-il pas toujours été pour son peuple, supportant toute la force du vent et protégeant tous ceux qui cherchent en lui leur abri ?

Nous avons échappé par lui à la colère de Dieu ; nous échapperons aussi à celle de l’homme, aux soucis de cette vie, à la crainte de la mort. Pourquoi rester exposés au vent, quand nous pouvons si facilement sûrement en être garantis en nous cachant derrière Seigneur ?

Courons donc à lui et demeurons-y en paix. Souvent nous voyons le vent du trouble se lever et et le se renforcer jusqu’à devenir une tempête qui renverse tout devant elle. Les choses que nous jugions fermes et solides comme le roc dans l’orage, sont renversées, et nombreuses et grandes sont les chutes et les disparitions des hommes sur qui nous comptions.

Le Seigneur Jésus est l’Homme glorieux, le Rocher des siècles qui ne tombe jamais. Appuyés sur lui, nous pouvons essuyer la tempête, tout en restant dans une parfaite tranquillité.

Abritons-nous aujourd’hui dans cette retraite et nous y établissons, chantant de joie ainsi protégés. Bien-aimé Jésus ! Combien nous te bénissons ! Sois loué, car tu es pour nous un refuge contre la tempête.

« Les Trésors de la Foi » sont une compilation de 366 méditations bibliques de Charles-Haddon Spurgeon. Retrouvez tous ses textes ici.

0 commentaires

Sur le même thème :

Aucun étranger dans le ciel

Aucun étranger dans le ciel

Je mets ma main dans celle de mon Sauveur, pour qu’il me conduise. Je ne sais pas quel chemin choisir, mais le Seigneur me choisira mon héritage.

Il nous portera à la maison

Il nous portera à la maison

Réjouissons-nous de vieillir, puisque le Seigneur est lui-même avec nous jusqu’à la fin dans la plénitude de sa grâce.

Pin It on Pinterest