Sélectionner une page

Septembre noir

Septembre noir

Lecture : Luc 7/26 ; Genèse 6/5 et 11

Le 11 Septembre 2001, le monde apprenait avec stupeur les évènements dramatiques de New-York et Washington. Des journalistes de la presse écrite et télévisée évoquèrent l’image de l’Apocalypse pour décrire la situation mondiale. Certains ont cité les versets 9 et 19 du chapitre 18 :

« …ils verront la fumée de son embrasement (…) en une seule heure elle a été détruite ! »

Les catastrophes en tout genre de notre époque (grands tremblements de terre, pestes, famines, inondations, guerres, violence, ouragans dévastateurs…) ont été longtemps à l’avance annoncées par la Bible (cf. Matthieu 24, par exemple), seul livre qui ne se trompe pas et qui ne trompe personne.

Par contre, lorsqu’en 1998, un « voyant » avait annoncé la destruction de Paris par la chute d’un satellite artificiel « à bout de souffle », rien n’est arrivé !

Il est bon de relire Deutéronome 18/22 :

« Quand la parole du prophète ne se réalisera pas et n’arrivera pas, ce sera une parole que l’Eternel n’aura pas dite. C’est par audace que le prophète l’aura dite. Tu n’en auras pas peur ».

La Bible affirme que notre avenir est dans la bonne main de Dieu. Si vous voulez connaître votre avenir, lisez la Bible.

Gaston BOYER

 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
ut at sem, Donec elementum ut porta. Curabitur sit