Parole d’enfant

Lecture : Colossiens 3/21

J’ai relevé un jour ce témoignage d’un enfant dans le journal « Pentecôte ». Lisez-le jusqu’au bout, il ne peut pas vous laisser indifférent et suscitera peut-être en vous une saine remise en question :
« C’était bien la colo…

Cet été, je suis allé en colonie. C’était drôlement bien, parce qu’on avait des animateurs qui nous ont appris des tas de jeux. Et puis, tous les jours ils nous ont parlé de Dieu. Et c’était vrai ce qu’ils disaient parce qu’on les observait en cachette et on voyait bien que c’étaient des chrétiens. Ils aimaient Jésus très fort, alors ça m’a fait envie, et un matin, j’ai donné tout mon cœur au Seigneur.
C’était bien la colo !

Aujourd’hui, j’aimerais bien prier comme là-bas, mais papa et maman, ils n’ont pas le temps. Pourtant, ils ont le temps de regarder des films à la télé, et puis ils sont chrétiens comme moi ! L’autre jour, papa m’a dit que si j’étais vraiment chrétien, je ne me conduirais pas comme cela. Je sais bien que je ne suis pas parfait, mais quand j’ai donné mon cœur au Seigneur, c’était pour qu’il m’aide. On dirait que les grands, ils ne croient pas !
D’ailleurs, quand ils me parlent de Jésus, ils me disent toujours de lui donner mon cœur et jamais ce qu’il faut faire après. Alors moi, je ne sais plus où j’en suis parce que je le lui ai déjà donné. Mais peut-être que Jésus n’a pas voulu de moi l’autre matin…
Ah ! C’était bien la colo !

Pourquoi les grands compliquent toujours tout ? Ils disent tout le temps qu’il faut être comme des enfants, et quand les enfants se mettent à croire, les grands ne les croient pas. Faudrait savoir ! Enfin, ça ne fait rien, ce matin-là, moi j’ai donné mon cœur à Jésus, ça je le sais ! »

Transmis par E.C

0 commentaires

Sur le même thème :

A chacun son dû !

A chacun son dû !

A chacun son dû ! Que devons-nous rendre à Dieu ? Lui qui, sans arrière–pensée, sans égoïsme, sans intérêt, sans calcul, uniquement par amour et grâce, a débloqué notre situation perdue et sauvé notre âme de l’enfer, faisant don de Jésus, son Fils unique à la croix !

Quatre questions et quatre réponses

Quatre questions et quatre réponses

Quel est l’être humain qui n’a jamais posé de questions ? À tout âge, dans tous les domaines, notre nature curieuse nous pousse à interroger et à attendre des réponses.

Dieu connaît toutes choses

Dieu connaît toutes choses

Nous n’avons pas toujours l’explication des épreuves que nous traversons, sa connaissance nous échappe, bien des pourquoi restent sans réponse ! Quelle consolation de savoir que Dieu, lui, connaît toutes choses, il a ses méthodes parfois inattendues pour nous le rappeler.

Pin It on Pinterest