La vie après la vie

« Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. » Deutéronome 18:10-11

Lecture complète : Deutéronome 18:10-12

Une chaîne de télévision avait programmé une émission intitulée : « Normal, paranormal ? » consacrée à l’au-delà.

Qu’y a-t-il après la mort ? Peut-on communiquer avec les disparus, et comment ? Peuvent-ils revenir ? Et sous quelle forme ?…

Tous ces mystères n’ont pas été résolus ! On a appris aussi qu’il y avait parfois des supercheries dans certaines séances de spiritisme. Mais les téléspectateurs sont restés sur leur faim. Le plus regrettable, c’est que le seul livre faisant autorité dans ce domaine – la Bible – n’a même pas été mentionné.

Jésus nous enseigne que la conscience, les sentiments, la mémoire, subsistent dans l’au-delà (Luc 16:19-31) ; qu’il y aura une résurrection des morts (1 Corinthiens 15:1-26) ; un jugement solennel pour les ennemis de Dieu (Apocalypse 20:11-15) ; une vie éternelle sur une nouvelle terre où la mort ne sera plus (Apocalypse 21:1-4).

Oui, il y a une vie après la vie actuelle ; c’est maintenant qu’il faut la préparer, car il n’y aura pas de « deuxième chance » ! La réincarnation n’existe pas ; elle a été imaginée par ceux qui ignorent ou veulent ignorer cette affirmation divine :

« Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement (Hébreux 9:27) ».

 

0 commentaires

Sur le même thème :

Christianisme et religiosité

Christianisme et religiosité

« Le christianisme, c’est tout autre chose qu’une religion, c’est une rencontre déterminante avec Dieu, par la foi en Jésus-Christ » écrivait un pasteur.

Bien plus, il est ressuscité !

Bien plus, il est ressuscité !

Pourquoi pleures-tu, Marie de Magdala, de si bon matin dans ce jardin près des tombes ? Christ est mort. Je ne sais où il est. Pourquoi pleurez-vous, disciples de Jésus ?

Ma Pâque !

Ma Pâque !

Celui qui offre souhaite faire un hommage et non en tirer un avantage personnel, à l’exemple de Jésus ! La Pâque spirituelle, c’est cela.

Pin It on Pinterest