Le Fils, image du Dieu invisible

« Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. » Colossiens 1:15

Lecture complète : Colossiens 1:12-20

Quelle déclaration de Dieu, notre Père, envers Jésus-Christ ! Il est le Fils de son amour, son bien-aimé. Dans la parabole des vignerons, le Maître dit :

« J ‘enverrai mon fils bien-aimé (Luc 20:13) »

Comprenez combien le Père aime le Fils, et combien il vous aime ; voyez de quel amour le Père vous a tant aimés, il a donné son Fils bien-aimé pour vous racheter de toutes iniquités.

Ce Fils est l’image, icône du Dieu invisible (Jean 1:18 et Hébreux 1:3). Quand Philippe pose la question à Jésus :

« Montre-nous le Père », Jésus répond : « Celui qui m’a vu a vu le Père (Jean 14:8-9) ».

Veux-tu la plus belle image de Dieu ?

Contemple-là en Jésus-Christ au travers des pages de l’Évangile. Vois de quelle manière il a marché, de quelle manière il a aimé, de quelle manière il a parlé, de quelle manière il a donné sa vie, et comprends de quelle manière Dieu t’aime, te parle, t’enseigne, te sauve. C’est en Jésus Christ, en lui, que tu vois Dieu, ton Père.

Quand tu cherches à « voir » Dieu, plonge tes regards dans l’Évangile de Jésus-Christ.

Quand tu cherches à être à « son image », sonde les Ecritures et viens à la croix.

En Jésus-Christ, tu vois Dieu aimant les hommes pour les sauver. Va et fais de même en proclamant l’Évangile ! Quelque chose de l’image de Dieu paraitra au travers de ta vie, et le Père sera glorifié.

 

0 commentaires

Sur le même thème :

Christianisme et religiosité

Christianisme et religiosité

« Le christianisme, c’est tout autre chose qu’une religion, c’est une rencontre déterminante avec Dieu, par la foi en Jésus-Christ » écrivait un pasteur.

Bien plus, il est ressuscité !

Bien plus, il est ressuscité !

Pourquoi pleures-tu, Marie de Magdala, de si bon matin dans ce jardin près des tombes ? Christ est mort. Je ne sais où il est. Pourquoi pleurez-vous, disciples de Jésus ?

Ma Pâque !

Ma Pâque !

Celui qui offre souhaite faire un hommage et non en tirer un avantage personnel, à l’exemple de Jésus ! La Pâque spirituelle, c’est cela.

Pin It on Pinterest