La parole de Jésus

Lecture : Luc 13/10 à 17

La Parole de Jésus provoquait diverses réactions chez ceux qui l’entendaient. C’est ainsi que dans la synagogue de Nazareth (Luc 4/16-30), ville où Jésus avait été élevé, après avoir lu un passage du prophète Esaïe, son commentaire provoqua une vive réaction de la part de ses auditeurs :

« Ils furent tous remplis de colère dans la synagogue, lorsqu’ils entendirent ces choses. Et s’étant levés, ils le chassèrent de la ville, et le menèrent jusqu’au sommet de la montagne…afin de le précipiter en bas ».

Suite à la guérison d’un démoniaque

« les Géraséniens prièrent Jésus de s’éloigner d’eux, car ils étaient saisis d’une grande crainte (Luc 8/37) ».

Ses guérisons, un jour de sabbat, provoquèrent à chaque fois la fureur des religieux intégristes (Luc 6/5 à 11 et 13/10 à 17). Ceux que la Parole de Jésus dérangeait, cherchaient un moyen de se débarrasser définitivement de l’auteur de la Parole. Il n’y eut toutefois pas que des réactions négatives. Pour tous ceux qui acceptèrent d’y croire, ils purent expérimenter combien cette Parole était puissante pour communiquer la Vie (Jean 6/63 et 68), l’assurance du Salut (Jean 5/34), le bonheur véritable (Jean 15/11), la délivrance et la guérison (Matthieu 8/16). Pour tous ceux qui vécurent ces choses, la Parole de Jésus fut une source de joie abondante et sans cesse renouvelée.

Aujourd’hui encore, cette Parole peut faire pour vous des choses glorieuses et réjouissantes. Quelle sera votre réaction ? Les contemporains de Jésus ont pensé qu’en le crucifiant ils allaient se débarrasser de sa parole !…

« Le ciel et la terre disparaîtront mais mes paroles ne disparaîtront jamais (Marc 13/31, F.C.) ».

Bernard KOWALCZYK

0 commentaires

Sur le même thème :

La querelle des outils

La querelle des outils

Prenons bien soin de ne pas nous plaindre les uns des autres en trouvant des défauts à un quelconque outil de Dieu.

Ce n’est pas par des oeuvres…

Ce n’est pas par des oeuvres…

La Parole de Dieu plus sûre que l’eau, ne te demande pas de te fier à tes sentiments mais de te laisser porter par elle et c’est ce qui te conduira vers la paix de Dieu

A chacun son dû !

A chacun son dû !

A chacun son dû ! Que devons-nous rendre à Dieu ? Lui qui, sans arrière–pensée, sans égoïsme, sans intérêt, sans calcul, uniquement par amour et grâce, a débloqué notre situation perdue et sauvé notre âme de l’enfer, faisant don de Jésus, son Fils unique à la croix !

Pin It on Pinterest