Lecture : Luc 13/24

Une grande question a été posée au Seigneur : « Les sauvés sont-ils peu nombreux ? » Question troublante. Difficile à envisager sans une certaine angoisse, en particulier en pensant à tous ceux que nous aimons et qui ne sont pas encore engagés dans la foi.

Or Jésus n’a jamais répondu à cette question ! Elle ne doit donc pas devenir objet de spéculation. Cela demeure le secret du Père.
Et si Jésus ne répond pas, il ramène par contre ses auditeurs à leur situation personnelle. Autrement dit : Ne vous occupez pas des autres… mais vous, efforcez-vous d’entrer.

Le Seigneur parle de la « porte étroite » (le salut est à l’image d’une maison dans laquelle il faut entrer). La porte étroite, c’est le symbole de l’humilité, de la repentance, de la foi. Voilà les conditions pour pénétrer dans le royaume de Dieu. Notons que c’est le chemin par lequel Jésus lui-même a voulu entrer dans son règne.

Il est peut-être intéressant de souligner le mot de Jésus : « Efforcez-vous ». Cette démarche volontaire exige un effort, un engagement de notre part ! Dans la vie spirituelle, l’attente passive n’est jamais conseillée !
Précisons enfin que « porte étroite » ne signifie pas étroitesse de vue, esprit de jugement, sectarisme, mesquinerie… ce qui serait le contraire de l’amour qui doit dominer nos vies. Porte étroite, mais cœurs larges et grands ouverts !

Claude PARIZET