Lecture : Romains 8/14-16

* Dans nos relations avec Dieu le Père, le Saint-Esprit accroît notre conscience d’être ses enfants :

« La preuve que vous êtes bien des fils, c’est que Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, l’Esprit qui crie Abba ! Père ! » (Galates 4/6, Maredsous).

Par le parler en langues, il nous donne plus de liberté et d’assurance pour lui exprimer ce que contient notre cœur.

* Le Saint-Esprit nous rend davantage conscients de la présence permanente de Christ. Il nous parle de lui, nous rappelle ses paroles ainsi que ses œuvres et sa puissance (Jean 15/26 et 16/14).

* Il nous fait aimer de plus en plus les Écritures, nous aidant à les méditer et à les comprendre ; il nous rappelle ce que nous avons lu et appris. Il renouvelle sans cesse notre faim et notre soif d’enseignement, à l’image des croyants après la Pentecôte (Actes 2/42).

* Le Saint-Esprit accroît l’unité et la communion entre croyants :

« La multitude de ceux qui avaient cru n’était qu’un cœur et qu’une âme » (Actes 4/32).

Il aplanit les divergences et fait aimer les rencontres fraternelles (Actes 2/42-47) ;

« Cherchez à conserver entre vous l’unité que le Saint-Esprit a créée et restez liés les uns aux autres dans l’harmonie et la paix » (Ephésiens 4/3, Parole Vivante).

Recherchez donc maintenant à être baptisés du Saint-Esprit et à être sans cesse renouvelés pour aimer Dieu, Christ et vos frères et sœurs davantage, et pour que le Saint-Esprit vous aide à mieux exprimer cet amour.

« Dieu a versé son amour dans nos cœurs par le Saint-Esprit qu’il nous a donné » (Romains 5/5, F.C.).

Bernard KOWALCZYK