Textes Bibliques : Esaïe 9/1; Prov. 4/18; PS 139/11 et 12        

Ne vous est-il jamais arrivé de vous trouver seul dans une forêt par une nuit sans lune ? Rares sont ceux qui se sentent à l’aise dans une telle situation. Il y a une crainte qui s’installe, une appréhension, une sorte d’oppression, une peur réelle, une angoisse qui va grandissant. Il n’y a plus de paysage, plus d’horizon, uniquement l’obscurité. On ne sait s’il faut avancer, reculer, aller à droite ou à gauche.

Où se trouvent les obstacles à éviter, à franchir ? Nous sommes à la merci d’un choc, d’une chute, d’une rencontre indésirable… La peur de tomber nous hante ; il ne faut surtout pas nous égarer… Mais comment faire, puisqu’il n’y a pas le moindre repère ?

La vie ressemble un peu à cette nuit dans laquelle nous errons à la recherche d’un chemin, d’une direction. Quelquefois, on nous propose une solution, mais ceux qui la proposent sont aussi aveugles que nous.

“Si un aveugle conduit un autre aveugle, ne tomberont-ils pas tous deux dans une fosse ?”

Quand le jour se met à poindre, c’est l’espoir qui revit soudain. Le cauchemar est terminé, nous allons pouvoir nous en sortir…

En effet, la lumière, c’est l’opposé des ténèbres. Si les ténèbres sont synonymes de mort, de froid, d’angoisse, la lumière est synonyme de vie, de chaleur, de réconfort…

Jésus dit :

“Je suis la lumière du monde. Celui qui   me   suit   ne   marchera   pas   dans   les ténèbres, mais il trouvera la lumière de la vie”.

Ainsi, cette lumière que nous espérons dans les ténèbres de notre existence, ce n’est rien d’autre que Jésus lui-même ! Il amène la vie, la chaleur, le réconfort, l’amour…

Soudain, nous nous sentons mieux, parce qu’il est là ! Il veut faire son entrée dans votre vie pour l’éclairer. Seulement, cela comporte un désagrément : Tout ce qui était caché, dissimulé dans les ténèbres, se voit dans la lumière… Rien de notre vie ne peut être caché devant Jésus.

Mais il est là, non comme un accusateur, mais comme un ami qui vient nous dire que toutes les choses que nous cachions jusqu’à maintenant, il les a prises sur lui à la croix et que nous pouvons en être délivrés à l’instant et recevoir une vie totalement nouvelle.

Bernard VILLA