Le serpent d’airain

Le serpent d'airain
« Moïse fit un serpent d’airain, et le plaça sur une perche; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d’airain, conservait la vie. » Nombres 21:9

Texte Biblique : Nombres 21:4 à 9

Parlant des expériences vécues par les Israélites dans le désert, l’apôtre Paul nous dit que :

« ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction » (1 Corinthiens 10:11).

Le cheminement des personnages de notre récit est un exact reflet de celui des humains en général.

Révolte (v. 4 et 5) : « Contre Dieu et contre Moïse » : La révolte contre Dieu, invisible, va de pair avec la rébellion contre l’autorité visible.

« Dégoûtée de cette misérable nourriture » : mépris des bienfaits de Dieu.

L’homme est un révolté (Romains 1:18 à 21).

Rétribution (v. 6) : Serpents venimeux à piqûre mortelle. Le venin mortel du serpent ancien, Satan, c’est le péché. Tous en sont atteints ; et son salaire, c’est la mort (Romains 3:23 ; 6:23).

Repentance (v. 7) : Nécessité d’une prise de conscience du péché, et d’une demande de délivrance :

« Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés » (Actes 3:19).

Remède (v. 8 et 9) : Ce n’est pas l’homme qui le choisit, mais Dieu qui est souverain.Un regard contre du venin, c’est un défi à la raison ! La foi est indispensable.

Notre serpent d’airain, aujourd’hui, c’est Jésus :

« Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé » (Jean 3:14).

Comme le serpent d’airain qui était sans venin, Jésus est sans péché (2 Corinthiens 5:21). Lui seul peut nous sauver :

« Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé » (Actes 16:31).

0 commentaires

Sur le même thème :

Le nom de Dieu est magnifique

Le nom de Dieu est magnifique

« Dans la Bible, le nom est tenu pour constitutif de la personnalité. Cela revient à dire que notre Dieu est magnifique. Quand Manoach dit à l’Ange de l’Éternel : »Quel est ton nom ? », l’Ange lui répondit : « II est merveilleux ». Les contemporains de Jésus, témoins de ses œuvres, disaient : « II fait tout à merveille ».

À cause de Jésus

À cause de Jésus

« Pour Thomas et pour chacun de nous, le sacrifice sanglant de Jésus est devant Dieu.Seul Jésus plaide la cause de notre âme. Devant le trône, il se tient debout. Mon nom est inscrit sur ses mains (Ésaïe 49/16). Éternellement, il vit dans les cieux, intercédant pour moi. Son amour rédempteur, son sang précieux, plaident pour moi.

Pin It on Pinterest