La surveillance qui ne flanche point

La surveillance qui ne flanche point

« Voici, celui qui garde Israël ne sommeillera point et ne s’endormira point. » Psaumes 121:4

L’Éternel est le gardien d’Israël. Aucun état d’inconscience, d’assoupissement, ni de sommeil ne peut le surprendre. Il veille constamment sur la demeure comme sur le coeur de son peuple.

C’est là une raison suffisante pour que nous demeurions dans une paix parfaite. Alexandre le Grand disait qu’il pouvait dormir quand son ami Parménion veillait. À bien plus forte raison pouvons-nous être en repos quand notre Dieu fait lui-même la garde.Le terme « voici » figure à la tête de notre passage pour fixer notre attention sur cette déclaration si rassurante. Jacob a pu s’endormir avec une pierre comme oreiller, parce que Dieu veillait sur lui et vint lui parler dans une vision.

Nous aussi, quand nous nous trouverons seuls et sans défense, l’Éternel lui-même nous protégera.Le Seigneur garde son peuple, ainsi qu’un homme riche garde ses trésors, qu’un capitaine défend une ville avec la garnison qu’il commande, qu’une sentinelle veille devant le poste où elle a été placée. Aucun mal ne peut atteindre ceux qui sont sous son égide. Confions-lui notre âme. Il ne nous oublie jamais, n’interrompt jamais ses soins vigilants, ne renonce jamais à nous secourir.

Ô mon Dieu, garde-moi, de peur que je ne m’égare, ne tombe et ne périsse. Garde-moi, afin que je garde tes commandements.

Que ta sollicitude, qui jamais ne sommeille, me préserve de dormir du sommeil du paresseux et plus encore de celui de la mort !

« Les Trésors de la Foi » sont une compilation de 366 méditations bibliques de Charles-Haddon Spurgeon. Retrouvez tous ses textes ici.

0 commentaires

Sur le même thème :

Aucun étranger dans le ciel

Aucun étranger dans le ciel

Je mets ma main dans celle de mon Sauveur, pour qu’il me conduise. Je ne sais pas quel chemin choisir, mais le Seigneur me choisira mon héritage.

Il nous portera à la maison

Il nous portera à la maison

Réjouissons-nous de vieillir, puisque le Seigneur est lui-même avec nous jusqu’à la fin dans la plénitude de sa grâce.

Pin It on Pinterest