Sélectionner une page

Science et Bible, stupéfiantes découvertes 2/2

Relevons encore qu’un célèbre expert en textes araméens, Joseph Fitzmeyer, a confirmé que l’inscription « Jacques, fils de Joseph, frère de Jésus » est parfaitement authentique. Certains diront que, démontrer scientifiquement que la Bible a dit vrai sur le plan historique, est certes très important, mais que c’est encore autre chose de recevoir, dans sa vie, le message qu’elle proclame. Nous ne pouvons qu’être d’accord avec ce raisonnement, avec toutefois la constatation que si les auteurs des récits des Evangiles ont dit vrai sur les points que nous pouvons contrôler, c’est une raison sérieuse d’ajouter foi à ce qu’ils ont rapporté et que nous ne pouvons pas encore prouver vraiment.

On peut ajouter qu’en 1961, des chercheurs italiens qui fouillaient un théâtre romain à Césarée, ont découvert là une inscription du premier siècle de notre ère mentionnant les noms de Tibère et Ponce Pilate indiqués par les Evangiles. En 1991, on a retrouvé un ossuaire qui fait référence à Caïphe, grand prêtre d’Israël qui, dans l’Evangile de Jean, au chapitre 11 et aux versets 49 à 53, propose la mise à mort de Jésus. Cet ossuaire a été mis à jour lors de la construction d’une route dans un parc au sud de la vieille ville de Jérusalem. Plusieurs autres exemples pourraient être cités comme diverses pièces d’un puzzle qui ont été assemblées les unes après les autres, démontrant que la Bible a dit vrai et n’est nullement légendaire.

Le cœur du message, le voici : Jésus-Christ est venu de Dieu, il est miraculeusement né d’une humble femme. Il a revêtu la nature humaine pour racheter l’espèce humaine. Il est devenu fils de l’homme pour que nous devenions enfants, si nous le voulons, de Dieu. Il a vécu dans la pauvreté, il a commandé la nature, marché sur les eaux, ordonné à la mer de s’apaiser, rendu la santé du corps à des multitudes, ressuscité des morts par le pouvoir de sa parole de vie.

Il n’a jamais écrit un livre. Pourtant, aucune bibliothèque ne pourrait contenir les livres qui ont été écrits à son sujet. Il n’a jamais fondé d’école. Pourtant, aucune université, si grande soit-elle, ne peut se vanter de rassembler autant de disciples que lui. Il n’a jamais commandé d’armées, et pourtant, aucun chef n’a levé autant de volontaires. Il était riche parce que, possédant toutes choses, et par amour pour nous, il s’est fait pauvre. De grands hommes ont parlé et sont tombés dans l’oubli. Lui seul ne passe pas.

Satan n’a pas réussi à faire obstacle à son œuvre. La mort n’a pas été capable de le détruire, ni le tombeau de le retenir sous sa puissance. Il est le Christ incomparable, l’admirable annoncé par la voix des prophètes dès les temps anciens. Sa personne est le plus grand miracle de l’histoire de la race humaine. Sur son visage rayonne la gloire éternelle du très-haut. Sur la croix réservée aux esclaves et aux grands criminels, il est mort pour nous délivrer de tous nos esclavages et de tous nos péchés. Il a été l’agneau de Dieu qui est mort pour nous donner la vie éternelle. Il a dit qu’il reviendrait, lui l’homme parfait, mais aussi la manifestation parfaite d’un Dieu qui nous aime.

Il était le plus grand et il s’est fait le plus humble. Il était le plus élevé et il a choisi l’abaissement suprême. Seigneur sur toutes créatures, il a pris la condition d’esclave. Les anges lui rendent hommage, les hommes l’ont méprisé. A son amour sans bornes, il a été répondu par la haine. Maître de l’univers, il s’est fait serviteur. Il pouvait dominer et n’a voulu qu’obéir à Dieu. Il avait le droit d’exiger et n’a pensé qu’à donner. Lui, la source d’eau vive, il a demandé à boire. Soulageant les souffrances, il a souffert plus que tous. Lorsqu’on l’outrageait, il ne rendait pas d’outrage. Au lieu de résister, il s’est laissé frapper. Au lieu de condamner, il a intercédé. Au lieu de se venger, il pardonnait. Lui, le juste, il a souffert pour les injustes. Le prince de la vie a consenti à mourir. Mais il est ressuscité, il est vivant à la droite de Dieu, et il appelle chacun de nous à se repentir de ses fautes et à le recevoir comme Sauveur et Seigneur, en le servant désormais et jusqu’à la fin.

La Bible le dit : « Il y a un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ. » Là où vous êtes maintenant, il vous appelle à l’accueillir dans votre cœur et à recevoir la vie nouvelle qu’il offre à quiconque croit en lui. La Bible, parole de Dieu, nous dit : « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, Jésus, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » Croyez maintenant en lui, car il n’y a de salut en aucun autre

 

Jacques BEAUVERD

 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
libero suscipit Donec justo diam quis