Sélectionner une page

PAQUE 1/2

1) RAPPEL HISTORIQUE.

La Pâque fait partie de notre calendrier. Avant d’être un jour férié, il convient de réaliser qu’il s’agit à l’origine d’une fête juive datant de l’époque de Moïse. Elle est d’initiative divine. Les détails concernant son déroulement et son sens sont relatés dans un texte qui commence par cette mention : “L’Eternel dit à Moïse”. Ex 12 : 1. Cette fête a été instituée pour commémorer un événement majeur dans la vie du peuple élu et honorer le Seigneur pour la bénédiction qu’Il a accordée. Ex 12 : 14.
Les hébreux ont subi durant 400 ans un pénible esclavage en Egypte. Gen 15 : 13. Cette prophétie annoncée à Abraham s’est réellement déroulée selon la Parole précise du Seigneur. Au temps marqué selon la sagesse et la souveraineté divines, un libérateur a été envoyé : Moïse. Le dessein de l’Eternel était de libérer Son peuple pour le mener dans une contrée qui allait devenir son héritage. Nomb 13 : 1-2; Deut 1 : 20-21. Mais Pharaon et les égyptiens ont vu d’un mauvais œil le projet du départ de centaines de milliers d’esclaves qui accomplissaient les basses besognes. Se considérant comme un dieu lui-même, le monarque s’est opposé au Seigneur et a refusé de s’humilier. Il a alors attiré des catastrophes terribles sur son royaume : les plaies. Cet épisode révèle un principe spirituel : résister à Dieu par orgueil peut provoquer des dommages dans une vie. Prov 16 : 18; 29 : 23; 1 Pie 5 : 5. Que d’existences gâchées, de destins brisés à cause de la vanité et d’une présomption démesurée. Les disciples de Jésus ont besoin de veiller afin d’éviter de tomber dans ce péché pour marcher avec humilité et modestie. Prov 15 : 33; Eph 4 : 2; Col 3 : 12.

2) CARACTERISTIQUES DE LA PAQUE.

a) L’agneau.
Les Israélites devaient sacrifier un agneau (ou un chevreau) d’un an, mâle et sans défaut. Jésus est présenté dans le Nouveau Testament comme “l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde”. Jean 1 : 29. Le Fils de Dieu a incarné toutes les caractéristiques de l’agneau pascal : il était jeune lorsqu’Il S’est laissé condamner et crucifier. Son âge peut être estimé à 33 ans et demi après avoir débuté Son ministère à 30 ans. Luc 3 : 23. Il était bien évidemment un homme. L’animal présenté par les hébreux devait être sans aucune imperfection physique. Jésus a présenté une perfection morale et spirituelle authentique. Il n’a jamais failli que ce soit en pensées, en paroles ou en actes. 1 Pie 1 : 19. Il a été pourtant tenté comme tous les humains. Mat 4 : 1; Héb 4 : 15. Il a été le seul à avoir accompli parfaitement la volonté de Son Père, et ce en toutes circonstances. Jean 8 : 29; 19 : 30. Sa capacité à résister au péché rappelle aux chrétiens qu’il leur est possible de marcher comme Lui, en toute sainteté et vérité. Leur foi et leur volonté de Lui ressembler doivent leur permettre de triompher du monde, de leur nature charnelle et des puissances de ténèbres. 2 Cor 2 : 14; Col 2 : 15; 1 Jean 5 : 4.
L’agneau pascal devait être rôti au feu. Il faut comprendre que le feu est souvent l’expression dans la bible du jugement divin. Ps 68 : 3; 97 : 3; Es 30 : 33; Mat 3 : 10; 7 : 19; Jean 15 : 6. Les incroyants connaîtront le feu du lieu de tourment loin de la présence de Dieu. Mat 3 : 12; 5 : 22; 18 : 8-9. Les Ecritures mentionnent l’étang de feu et de souffre. Apo 19 : 20; 20 : 10. Sodome et Gomorrhe ont été détruites par le feu. Gen 19 :
23-25. Jésus est Lui aussi passé par le feu du jugement divin lors de Son sacrifice à la croix. Il a été fait péché pour nous, Il S’est chargé de toutes nos offenses et de toutes nos fautes. Es 53 : 5; 2 Cor 5 : 21; 1 Pie 2 : 24. Il a été condamné à notre place. A la croix, Il a fait office de paratonnerre et a attiré le jugement du Créateur sur Lui. Cet acte d’amour incomparable et unique nous permet de recevoir le pardon divin par le moyen de la repentance dans une démarche de foi. Act 2 : 38; 3 : 19.

Aucun os de l’animal n’était brisé. Ex 12 : 46. Jésus a eu les mains, les pieds et un côté percés mais aucun de Ses os ne fut brisé. Jean 19 : 36. Cela démontre une parfaite identification du Fils de Dieu avec l’Ancien Testament. On trouve une correspondance réelle avec le texte de l’Exode. De plus, on peut considérer qu’il était important que Jésus conserve Son corps sans lésion car c’est avec ce même corps qu’Il est apparu ressuscité et qu’Il a accompli Ses dernières œuvres sur la terre durant les 40 jours précédant Son ascension.
b) Le sang.
Le sang de l’animal sacrifié était répandu sur le linteau et les 2 poteaux de la porte d’entrée du logement. Ex 12 : 7. Grace à ce geste, les hébreux ont eu la vie sauve. Dieu a frappé les maisons des égyptiens. La mort a emporté les aînés de chaque famille. Gen 12 : 12. Le texte précise que l’Eternel a vu le sang sur l’encadrement des portes et qu’Il est passé par-dessus. Ex 12 : 23.
Le sang de Jésus a été versé à la croix. Cela était absolument indispensable parce que seul le sang du Fils de Dieu purifie de tout péché. Il a été de plus le prix à payer pour le pardon divin. Héb 9 : 22; 1 Jean 1 : 7. Le rachat des fautes (la rédemption) a été accompli parce que Jésus a versé son sang. Eph 1 : 8; 1 Pie 1 : 19. C’est pourquoi il était impossible que le Sauveur fût attaché à la croix. Il devait être impérativement cloué car l’effusion de sang était incontournable. Il convient de savoir que ces 2 modes de condamnation étaient pratiqués sous l’empire romain. Le supplice de ces hommes pouvait durer quelques jours. Ils mourraient d’étouffement par compression de leur cage thoracique et par épuisement.

Le linteau et les poteaux des portes étaient en bois. Dans la bible, ce matériau représente la nature humaine en général. Cela montre que d’un point de vue spirituel, l’homme a besoin d’être revêtu du sang de Jésus pour être sauvé. Le péché affecte toutes les parties de l’être humain : l’âme, l’esprit et le corps. Le pardon et la purification concernent donc toutes ces sphères. Ainsi, un disciple expérimente grâce au sang de Jésus versé à la croix la purification de sa conscience, de ses pensées. Son intelligence, sa réflexion, ses raisonnements sont assainis. Son corps est bénéficiaire de cette œuvre car s’il était souillé par les excès d’alcool, le tabac, la consommation de produits stupéfiants et l’impureté sexuelle, il devient pur. Il s’agit ensuite pour le chrétien de vivre en considérant l’œuvre de Jésus et la purification qui a été accordée à un très grand prix.

Si un hébreux était sorti de la maison cette nuit-là, il aurait perdu la vie. Le sang répandu sur l’encadrement des portes ne l’aurait pas protégé. Tout le peuple devait rester à l’intérieur. Ex 12 : 22. Le pardon et le salut divins sont offerts à ceux qui entrent par la foi dans la sphère des principes spirituels du Créateur. On est sauvé et pardonné lorsqu’on est “dans” ce cadre. Les personnes qui vivent “hors” de ce cadre sont également “hors” du salut. A l’extérieur se trouvent les courants humanistes, les religions, les croyances qui écartent Jésus comme étant le seul moyen de salut. Act 4 : 12. Or, le sang de Jésus est pleinement efficace pour ceux qui entrent dans le plan de Dieu. Ensuite, il s’agit d’y rester. En effet, un croyant qui a pris le baptême d’eau conformément aux Ecritures peut hélas perdre la vie éternelle s’il renie le Fils de Dieu et vit de nouveau comme un inconverti Héb 10 : 26-30. Une remarque : des croyants ont quitté l’église sans avoir abandonné le Seigneur. Même si certains ont à la fois lâché la main de la communauté et celle de Jésus, ne plus fréquenter une assemblée ne signifie pas obligatoirement avoir perdu le salut. Néanmoins, le plan du Seigneur consiste à demeurer dans la communion fraternelle et dans la fidélité à son église. Héb 10 : 25.

 Philippe LANDREVIE

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
velit, suscipit accumsan Curabitur efficitur. Nullam lectus leo. risus. facilisis Praesent