La deuxième vérité que nous enseigne l’Évangile, c’est que ce Dieu créateur est un Dieu d’amour. Ce Dieu n’est pas insensible à nos problèmes. Jésus-Christ, un jour, dans la synagogue de Nazareth, ouvre le parchemin sur lequel étaient inscrits les textes des prophètes et on lui remet notamment le rouleau du livre du prophète Esaïe. Voici que Jésus se met à lire : « L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’Il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés.” (Luc 4 :18,19)

Ce texte nous enseigne que Jésus de Nazareth est ce Dieu d’amour dont nous avons besoin. Ce n’est pas un Dieu de théorie, loin de nos problèmes quotidiens, de nos tracasseries, de nos angoisses, de nos appréhensions, mais Il le dit Lui-même : « J’ai été revêtu de cette puissance, du Saint-Esprit, pour guérir ceux qui ont le cœur brisé.» Si nos chirurgiens peuvent remettre à leur place des os brisés, cassés, s’ils peuvent intervenir dans ce domaine, peuvent-ils guérir des cœurs brisés ? Ça ne s’opère pas un cœur brisé – la guérison s’obtient par la foi. Laissez ce Jésus d’amour guérir votre cœur brisé, vous qui connaissez des situations troublantes qui occasionnent tant de douleurs au plus profond de vous-même, vous qui avez plongé dans les ténèbres de la dépression, vous qui êtes sans espérance, vous qui êtes saisi par toutes sortes d’angoisses jour après jour, vous qui craignez, Jésus peut guérir vos cœurs brisés.

Daniel BODOLEC