Le sermon ultime sur jean 3:16 – 2ème partie

07-17-2023-Message-Sermon-Ultime-Jean 3-16-partie-2-Light

Nous continuons notre méditation de Jean 3 : 16 et de la rencontre de Nicodème avec Jésus. Nous voici à la troisième question, puis nous examinerons le verdict.

Question 3

Si vous demandez toujours :

« Comment ces choses sont-elles possibles ? »

Vous citez la Bible ! Nicodème demande simplement la même chose au verset 9. La réponse est très certainement, ce n’est pas possible. Nous ne devrions avoir aucune opportunité. Comme le diable et ses anges, notre chemin doit mener à la destruction sans aucune alternative. Pensez-y. Le diable et tous les anges qui sont tombés du ciel n’ont même pas été créés à l’image de Dieu, pas comme nous les humains. Nous sommes « l’imago dei », les porteurs de Dieu. Pourtant, Dieu nous aime et a envoyé son Fils, tout comme Jésus le dit dans sa réponse à Nicodème.

Réponse 3

Jésus est un peu plus direct avec Nicodème avec sa réponse. Il dit :

« Comment pouvez-vous comprendre quand vous n’avez pas accepté ce que j’ai enseigné et fait tout au long du chemin ? »

Mais (et il y a un énorme, mais), il sait que le moment vient où les yeux de Nicodème seront ouverts. Évoquant ce grand passage de Nombres 21, Jésus dit :

« Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, ainsi le Fils de l’homme doit être élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. »

« Il y a plus à venir », semble dire Jésus ici. « L’histoire n’est pas tout à fait terminée. » Et puis Jean 3:16 a le plus de sens dans cette conversation, dans ce contexte. Pourquoi faut-il élever le Fils de l’homme ? Parce que Dieu aime le monde. C’est à cela que nous conduit la minuscule préposition « pour ». Mais pas seulement ça. Les versets 17-18 disent :

« Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde, mais afin que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est pas condamné, mais celui qui ne croit pas est déjà condamné, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. »

Le verdict

Et c’est le jugement, non ? Parce que Jésus, le Fils de Dieu, lumière de la lumière, vrai Dieu du vrai Dieu est venu, pour citer le Symbole de Nicée, nous sommes condamnés. Quand nous vivions autrefois dans les ténèbres, nous avons maintenant vu une grande lumière. Jésus ne retient rien. Il partage pleinement et complètement le verdict.

La Bible dit que l’humanité s’engage sur un chemin qui mène à la destruction. La seule façon de changer est s’il y a un changement de cap, une interruption, une révélation. Nous descendons tous la route de Damas, perdus comme Saul. C’est à travers la lumière brillante de Jésus qui nous aveugle dans la vraie réalité, la vraie repentance et la vraie foi. C’était ce genre de nuit pour Nicodème. Imagine-le…

Nicodème part cette nuit-là après avoir expérimenté le saint des saints dans une maison commune, dans une rue familière de Jérusalem. Il surveillerait ce Jésus, mais maintenant ce n’est pas parce qu’il menace son ego. Jésus l’a captivé, non en répondant à toutes ses questions, mais en répondant à une seule.

« Comment cela peut-il être, naître une deuxième fois ? »

Et nous connaissons la réponse.

« Ce qui est né de la chair est chair », dit Jésus, et « Ce qui est né de l’Esprit est esprit. »

À la fin, après la crucifixion de Jésus, nous voyons Nicodème blotti sur un Christ mort, massant des mains et des pieds morts et pleurant sur un cœur arrêté dans Jean 19:39

« Nicodème, qui auparavant était allé de nuit vers Jésus, vint aussi, apportant un mélange d’environ cent livres de myrrhe et d’aloès. »

Une joie sans limite a dû l’envahir lorsque ce murmure que Jésus dit à Marie remplit la place du marché et parvient jusqu’à ses oreilles. Il n’est pas mort ! Il est vivant !

Alors, je vous dis la vérité — car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, que quiconque croit en lui ne périra pas, mais aura la vie éternelle. Alors, c’est vrai… c’est très vrai : ce qui naît de l’Esprit est esprit. Écoutez les paroles de 1 Pierre :

« Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ ! Selon sa grande miséricorde, il nous a fait naître de nouveau à une espérance vivante par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, à un héritage qui est impérissable, sans souillure et indéfectible, gardé dans le ciel pour vous, qui par la puissance de Dieu sont gardé par la foi pour un salut prêt à être révélé dans les derniers temps… Après avoir purifié vos âmes par votre obéissance à la vérité pour un amour fraternel sincère, aimez-vous sincèrement les uns les autres d’un cœur pur, puisque vous êtes nés de nouveau, non de semence périssable, mais d’impérissable, par la parole vivante et permanente de Dieu » – 1 Pierre 1:3-5, 22-23

Que ceux qui ont accepté Jésus marchent en conséquence, et pour tous ceux qui ne l’ont pas fait, qu’aujourd’hui soit votre jour. Naître de nouveau en nouveauté de vie que seul Jésus apporte.

Zach Kincaid

0 commentaires

Sur le même thème :

L’ascension

L’ascension

Dans la théologie évangélique, l’Ascension de Jésus-Christ est un événement crucial…

Dieu aux abonnés absents ?

Dieu aux abonnés absents ?

Si nous sommes attentifs à ce qui se passe dans le monde, les mauvaises nouvelles continuent de se bousculer…

Pin It on Pinterest