DE LA LOI A LA GRÂCE 3/3

 DE LA LOI A LA GRÂCE

Et qui est-ce qui paie ? Pas vous, pas moi, puisque nous sommes justifiés gratuitement. Nous n’avons rien à payer. Pas d’argent, pas de sacrifices, pas d’œuvres expiatoires. C’est gratuit pour nous, mais pas pour le Christ. C’est lui qui a payé notre grâce par son sacrifice sur la Croix, avec sa chair, avec son sang, avec tout son amour pour nous. Il est mort en croix à notre place, il s’est chargé de nos péchés, Il les a expiés sur la Croix. Ce n’est pas une amnistie comme la grâce présidentielle, c’est une substitution. Le Christ a pris notre place dans la condamnation. Ainsi, nos péchés sont effacés et nous sommes sauvés.

Je dois cependant ajouter que ce n’est pas systématique. J’entends par-là que nous ne sommes pas graciés et sauvés sans notre accord, malgré nous. Rappelez-vous Wilson qui refusa la grâce. Cette grâce gratuite, vous pouvez l’accepter mais aussi la refuser. Et elle ne peut entrer en vigueur que si elle est acceptée. « Que nul ne se prive de la grâce de Dieu », est-il écrit dans la Bible. J’ai hélas ! rencontré des gens qui se privent de cette grâce. Et comment cela ? D’abord, en refusant de croire en Dieu, en son Fils Jésus et en son sacrifice expiatoire. Donc, en refusant de croire en la grâce. Souvenez-vous : « Avant que la foi en Jésus-Christ vienne, nous étions enfermés sous la loi. » Et sous la loi, sans la grâce, on reste un pécheur condamné et perdu.

On peut aussi se priver de cette grâce, en refusant de croire qu’on est coupable et condamné. Et cela, en niant la réalité du péché, l’existence du Tribunal divin et la réalité de la sentence. Cette attitude s’appelle l’incrédulité. Et la Bible nous dit : « Les incrédules n’hériteront pas du Royaume de Dieu. » Et elle ajoute : « Celui qui croit sera sauvé, mais celui qui ne croit pas sera condamné. »

On peut également court-circuiter Dieu en essayant d’expier soi-même, par de bonnes œuvres, afin de se racheter. C’est une manière de faire fi du sacrifice du Christ. C’est gratuitement que vous avez été racheté, et c’est là le don de Dieu pour vous. Alors, comment accepter cette grâce ? Nous l’avons dit : En y croyant, en croyant que nous sommes perdus dans nos péchés, mais sauvés par le pardon divin. Mais aussi, en se repentant. Des auditeurs de l’apôtre Pierre, après qu’il eût prêché, lui demandèrent : « Que devons-nous faire ? » Et la réponse fut : « Repentez-vous. » Alors, ils confessèrent leurs péchés à Dieu, ils lui demandèrent sincèrement pardon. Ainsi s’engagèrent-ils dans la foi et devinrent-ils chrétiens. Cher ami, recevez la grâce de Dieu en remerciant le Christ pour le salut de votre âme.

 Paul MOREAU

 

Evandis Gospel TV

Vidéo à la demande

Vidéos à la demande

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don avec Helloasso, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don

DERNIERS ARTICLES

Découvrir

ABONNEZ-VOUS

Sélectionner une ou plusieurs listes :