Sélectionner une page

Comprendre Pour Croire !

Comprendre Pour Croire !

12 Philippe l’aborde et lui demande :

« Comprends-tu ce que tu lis ? » 

L’homme va répondre en disant :

«Comment le pourrais-je, si quelqu’un ne me guide ? » 

En partant de cette simple question : « Comprends-tu ce que tu lis ? », Philippe va conduire cet homme à la foi, à la conversion et même au baptême chrétien. La base de tout dans ce texte, nous le voyons, c’est la Parole de Dieu. Ici, en l’occurrence, un texte de l’Ancien Testament, le livre d’Esaïe le prophète. La Bible, la Parole de Dieu, doit être annoncée, diffusée, proclamée. C’est l’évangélisation en quelque sorte, mais elle doit aussi être expliquée et les deux aspects sont complémentaires.

Comprendre la Parole de Dieu… Nous avons ici affaire à un homme qui lit mais qui ne comprend pas et lui-même reconnaît la nécessité d’être aidé, d’avoir un guide compétent. La Bible exige une juste compréhension pour être ensuite l’objet de notre foi. Le Seigneur Jésus, lui-même, dira ces paroles à ses disciples :

« O hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes ! Ne fallait-il pas que le Christ souffre ces choses, et qu’il entre dans sa gloire ? »Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait. » 

Nous voyons Jésus lui-même qui fait un effort pédagogique pour venir nous dire, pour expliquer à ses disciples ce qui le concerne dans la Bible.

Dieu a donné tout ce qui est utile pour cela. Nous lisons dans le livre des Actes cet épisode où Paul entre dans une synagogue et là il nous est dit qu’il expliquait et exposait que le Christ devait souffrir et ressusciter d’entre les morts :

« Et Jésus que je vous annonce, disait-il, c’est lui qui est le Christ ».

On voit ici l’apôtre Paul qui fait un effort pour expliquer la Parole de Dieu, le message biblique à ses auditeurs. Je disais : Dieu nous a donné ce qui est utile pour cela. Non, seulement il nous a donné sa Parole, la Bible, le message, mais il nous a aussi donné le Saint-Esprit qui est capable de nous aider, de nous éclairer, d’illuminer notre intelligence pour que nous comprenions. Il a aussi donné à l’église des ministères, des hommes qui ont une capacité de comprendre et d’expliquer les Ecritures. Nous avons vu ce que l’apôtre Paul a fait dans cette synagogue.

Puis, il y a les chrétiens qui, une fois éclairés, peuvent à leur tour en éclairer d’autres en ce qu’ils ont compris, expérimenté et vécu de la Bible et qui peuvent le transmettre. Tout cela n’est pas sans danger, car l’apôtre Pierre dans sa seconde lettre, nous dit qu’il y a des gens qui tordent le sens des Ecritures. C’est vrai que cela existe et c’est ce qui fait le ferment des sectes soi-disant bibliques. N’oublions jamais que c’est dans la communion de l’église et dans le partage que nous parvenons à une juste compréhension de la Bible. D’autres l’ont étudiée avant nous.

Il y a des acquis et nous ne pouvons et nous ne devons pas les ignorer. Comprendre la Parole de Dieu c’est bien, mais il faut plus que cela : il faut la croire ! Je reviens à cette rencontre entre Philippe et cet éthiopien. Ce ministre, voyant que le disciple Philippe va lui donner, non seulement l’annonce de la Bonne Nouvelle de Jésus, en commençant par le livre du prophète Esaïe, mais il va faire plus que cela. Nous voyons cet homme, qui après l’explication du texte, comprend. Ainsi, il ajoute la foi à ce qu’il a entendu et compris à la Bonne Nouvelle de Jésus.

C’est quelqu’un qui prend tout d’un coup conscience de son état spirituel devant Dieu. Il va réaliser la nécessité pour lui de croire dans ce message qui lui est transmis, et surtout de croire en Jésus, le Sauveur. C’est une parole simple, claire, qui lui est expliquée, qu’il reçoit et dans laquelle il va placer sa foi. C’est une parole qui a un effet sur lui. L’apôtre Paul dit :

« La foi vient de ce que l’on entend et ce que l’on entend vient de la parole de Christ. » 

La foi se pratique et la Bible se met aussi en pratique. Cet homme va poser une question  :

« Qu’est-ce qui empêche que je ne sois baptisé ? » 

Nous voyons que non seulement il a compris, mais en plus il veut agir et vivre selon la Parole de Dieu, et pose la question du baptême.

Le baptême suit toujours notre rencontre avec le Seigneur, notre foi en lui comme Sauveur. Philippe lui répond :

« Si tu crois de tout ton cœur que Jésus-Christ est le Fils de Dieu, cela est possible »,

et nous lisons que cet homme s’écrie :

« Je crois ! »

Il s’ensuit un baptême étonnant. Le cortège s’arrête. Le char du ministre stoppe. Philippe et cet homme descendent dans l’eau et en obéissance à la Parole de Dieu, le ministre est baptisé sur la déclaration de sa foi.

Chers amis, cet homme a entrepris un long voyage d’Ethiopie à Jérusalem. Puis, sur le voyage du retour, il fait cette rencontre surprenante. On peut dire que c’est un voyage qui a changé sa vie : il avait trouvé la réponse à ses questions. S’il était religieux, le voilà devenu chrétien, cela fait toute la différence. Cet homme, maintenant, a une foi éclairée et active et les textes bibliques qu’il lisait, tout d’un coup, sont devenus vivants pour lui. Aussi, de la même manière, je vous invite à lire la Bible, à chercher de l’aide pour la comprendre, à prier. Pour cela, je vous invite à la croire, elle est digne de foi. Je vous invite aussi à la pratiquer. Ce qu’elle met en évidence dans votre vie, ne le mettez pas de côté, mais pratiquez la Parole de Dieu. Alors, je vous dis, bonne lecture, bonne compréhension et bonne pratique de la Bible !

Laurent Guillet

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evandis Gospel TV

Découvrir

COMMENTAIRES RECENTS

ABONNEZ-VOUS

Faire un don

En tant qu’association cultuelle Loi 1905, Evandis est habilitée à recevoir des dons et legs et à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs.

En France, votre don en faveur de l’association Evandis est déductible de vos impôts, 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Vous pouvez nous faire un don par Paypal, par virement bancaire et par chèque.

Faire un don
nunc fringilla efficitur. venenatis, velit, commodo risus.