Victoire sur l’occultisme

Victoire sur l'occultisme
« Si quelqu’un s’adresse aux morts et aux esprits, pour se prostituer après eux, je tournerai ma face contre cet homme, je le retrancherai du milieu de son peuple. Vous vous sanctifierez et vous serez saints, car je suis l’Eternel, votre Dieu. » Lévitique 20:6 et 7

L’occultisme, le spiritisme, la voyance, la divination, consulter les morts… pratiques courantes compte tenu qu’à l’époque, comme aujourd’hui, on rejette la foi. Aussi, les hommes se tournent-ils vers un surnaturel malsain, sans s’inquiéter de son origine satanique.

Le cœur qui ferme ses portes à la foi en Jésus ouvre inévitablement ses « fenêtres » à une autre forme de foi, mal placée, dont le maître est Satan. Ceux qui abandonnent la crainte respectueuse de Dieu et s’en détournent résolument donnent libre accès aux dérèglements les plus traumatisants.

Car celui qui commence à consulter et à manipuler les forces occultes s’ouvre à un monde rempli de fascination qui engendre un appel irrésistible à poursuivre, pour vivre tôt ou tard un effroyable cauchemar au quotidien, un aller simple vers les abîmes.

Le prix à payer est élevé : la perte éternelle de notre âme. Les signes sont alarmants : angoisses inexplicables, contraintes incontrôlées, pressions irrésistibles, perversions, blasphèmes envers Jésus, tendance suicidaire, haine, violence, criminalité…

Conséquences selon Ésaïe 8:19-22 : la désapprobation de Dieu et son jugement sur notre vie. Pour purifier l’âme, l’esprit et le corps, retentit un appel, celui de Jésus, selon Matthieu 11:28 :

«Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, je vous donnerai du repos.»

Répondons alors à cet appel par :

– Un demi-tour conscient, volontaire : la conversion.

– Une séparation intérieure en venant à Jésus, la lumière, qui nous libère de tous nos liens.

– Une séparation extérieure : refusons de toucher de près ou de loin à ces pratiques occultes (Actes 19:19). Romains 10:9 nous encourage à confesser, par la foi et de notre bouche, le Seigneur Jésus, et à nous attacher à une Église vivant les principes du Nouveau Testament.

Courage ! Jésus ne mettra pas dehors celui qui vient à lui.

0 commentaires

Sur le même thème :

Des ténèbres à la lumière

Des ténèbres à la lumière

En effet, la lumière, c’est l’opposé des ténèbres. Si les ténèbres sont synonymes de mort, de froid, d’angoisse, la lumière est synonyme de vie, de chaleur, de réconfort…

Le nom de Dieu est magnifique

Le nom de Dieu est magnifique

« Dans la Bible, le nom est tenu pour constitutif de la personnalité. Cela revient à dire que notre Dieu est magnifique. Quand Manoach dit à l’Ange de l’Éternel : »Quel est ton nom ? », l’Ange lui répondit : « II est merveilleux ». Les contemporains de Jésus, témoins de ses œuvres, disaient : « II fait tout à merveille ».

Pin It on Pinterest