S’appliquer

Lecture : 1 Timothée 4/13 ; 2 Pierre 1/10

C’est un verbe qui revient plusieurs fois dans le Nouveau Testament. Il est traduit de diverses façons dont les principales sont : être assidu, agir avec soin, agir avec exactitude, user de promptitude, s’empresser.
Abstraction faite des recommandations à titre privé, retenons les conseils pour les croyants dans la communion fraternelle (textes de la traduction « Segond ») :

2 Pierre 1/10 : Appliquez-vous à affermir votre vocation et votre élection =

être inébranlables, ce qui laisse entrevoir que des événements peuvent troubler notre sérénité. C’est un travail d’application, de veiller constamment sur notre vocation.

2 Pierre 3/14 : Appliquez-vous à être trouvés sans tache et irrépréhensibles =

être trouvés parfaits, irréprochables quant à la conduite et au témoignage, vivant dans l’harmonie et la paix ; c’est aussi un travail d’application de veiller incessamment sur notre témoignage.

Éphésiens 4/3 : Vous efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix =

être unis, conserver et non atteindre, ce qui est déjà acquis par le sacrifice de Christ qui a brisé le mur d’inimitié entre les croyants. Il ne s’agit pas de créer une uniformisation superficielle, mais de maintenir ce que Dieu a fait en réalisant la prière de Jésus : qu’ils soient tous un ! (Jean 17/21) ; c’est aussi un travail d’application de veiller continuellement à cela.

Hébreux 4/11 : Efforçons-nous d’entrer dans ce repos afin d’éviter la chute =

être prêts, en attendant le retour de notre Seigneur qui concrétisera notre complet salut ; c’est enfin un travail d’application de veiller inlassablement dans le repos de Dieu.
S’appliquer dans sa piété, c’est être sérieux avec Dieu et avec les autres. Entendons le divin conseil.

Angelo DE BATTISTA

0 commentaires

Sur le même thème :

La querelle des outils

La querelle des outils

Prenons bien soin de ne pas nous plaindre les uns des autres en trouvant des défauts à un quelconque outil de Dieu.

Ce n’est pas par des oeuvres…

Ce n’est pas par des oeuvres…

La Parole de Dieu plus sûre que l’eau, ne te demande pas de te fier à tes sentiments mais de te laisser porter par elle et c’est ce qui te conduira vers la paix de Dieu

A chacun son dû !

A chacun son dû !

A chacun son dû ! Que devons-nous rendre à Dieu ? Lui qui, sans arrière–pensée, sans égoïsme, sans intérêt, sans calcul, uniquement par amour et grâce, a débloqué notre situation perdue et sauvé notre âme de l’enfer, faisant don de Jésus, son Fils unique à la croix !

Pin It on Pinterest