Rappelle-toi donc comment tu as reçu !

« Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu, et garde, et repens-toi. » Apocalypse 3:3

Lecture : Apocalypse 3:1 à 6

Parmi les reproches que fait le Seigneur à cette église d’Éphèse, figure celui-ci concernant la manière de recevoir la Parole de Dieu. Le Seigneur l’invite à se souvenir, non de ce qu’elle a reçu, mais de comment elle l’a reçu.

On peut recevoir une parole avec son intelligence, sa mémoire, une simple curiosité ou même un esprit de critique. On peut aussi, et c’est ce à quoi le Seigneur nous appelle,  « l’écouter avec son cœur ».

Vauvenargues a dit que les « grandes pensées viennent du cœur ». Mais il est bien clair que l’on ne peut donner que ce que l’on a reçu : laissons donc entrer cette bonne et sainte Parole de Dieu dans notre cœur.

Les premiers chrétiens avaient faim des paroles saintes, ils

« persévéraient dans l’enseignement des apôtres (Actes 2:42).

Quand nous avons découvert les vérités éternelles, trop longtemps cachées à notre âme par une routine matérialiste, nous nous sommes réjouis comme ceux qui trouvent un grand trésor.

« Je me réjouis de ta parole comme celui qui trouve un grand butin (Psaume 119:162).

Puis avec le temps, la lecture de la Bible paraît plus fade, on a moins envie de connaître le conseil du Très-Haut. Une fiancée ne trouve-t-elle plus de charme à la lecture des lettres de son bien-aimé ? Si tel était le cas, on serait en droit de s’interroger sur la profondeur et la solidité de son engagement. Il y aurait du « divorce » dans l’air ! Il est peut-être temps, pour celui qui lit ces lignes, de retrouver

« son premier amour (Apocalypse 2:4) »

0 commentaires

Sur le même thème :

Différence !

On peut se poser la question de savoir où est la différence entre le chrétien et le non-croyant, car tous deux vivent dans un monde corrompu ! Dieu sait faire la différence, aujourd’hui encore, comme il a su la faire entre Israël et les Égyptiens.

Il en manque une !

Il en manque une !

Le berger compte ses brebis et ce soir-là, « il en manque une » ! Comme tout bon berger qui se respecte, il doit, au lieu de se reposer légitimement, aller à la recherche de celle qui s’est égarée, elle est en grand danger dans la nuit !

Bon anniversaire !

Bon anniversaire !

Après tout, le jour de votre anniversaire peut devenir le jour de votre nouvelle naissance ; c’est un si beau cadeau que celui d’une vie transformée en bien.

Pin It on Pinterest