Que dis-tu de celui qui t’a ouvert les yeux ?

Lecture : Jean 9/17

Cette question posée à l’aveugle guéri par Jésus, chaque chrétien doit se la poser. Que puis-je personnellement, dire de lui ? Il est mon sauveur, le Seigneur de ma vie. Des heures ne suffiraient pas pour épancher mon cœur.
C’est un chant d’allégresse, un chant d’amour qui sans cesse exprime la joie de mon âme, qui proclame ma profonde gratitude et mon attachement total.

C’est si merveilleux de découvrir sa lumière, qui transforme toute chose. C’est un sentiment extraordinaire : se sentir aimé, sans ombre, par celui par qui et pour qui tout existe !

La plénitude intérieure que ressent le chrétien réalisant (ou au moins qui commence à le réaliser) ces choses, est inexprimable. Les mots sont insuffisants pour dire cette expérience bénie.

« Rendez grâces au Père, qui vous a rendu capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière ; il nous a délivrés de la puissance des ténèbres, nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour » (Colossiens 1/12 à 13).

Combien les doutes et les assauts du malin, pour tenter de nous convaincre que nous vivons une illusion, paraissent petits, mesquins, insignifiants lorsque nous demeurons dans cette lumière ineffable. Je sais en qui j’ai cru (2 Timothée 1/12). Jésus a ouvert mes yeux !

Claude PARIZET

0 commentaires

Sur le même thème :

Quatre questions et quatre réponses

Quatre questions et quatre réponses

Quel est l’être humain qui n’a jamais posé de questions ? À tout âge, dans tous les domaines, notre nature curieuse nous pousse à interroger et à attendre des réponses.

Dieu connaît toutes choses

Dieu connaît toutes choses

Nous n’avons pas toujours l’explication des épreuves que nous traversons, sa connaissance nous échappe, bien des pourquoi restent sans réponse ! Quelle consolation de savoir que Dieu, lui, connaît toutes choses, il a ses méthodes parfois inattendues pour nous le rappeler.

Pin It on Pinterest