Lecture : Luc 13/10-17

La réaction du chef de la synagogue peut nous surprendre. Il était indigné de ce que Jésus ait opéré cette guérison un jour de sabbat. Pour lui, ce jour n’était pas un jour propice à la guérison. En tant qu’être humain, nous limitons souvent la puissance de Dieu. Aujourd’hui encore, Jésus est capable de faire de grandes choses en notre faveur (Hébreux 13/8).

Aujourd’hui même, Jésus peut nous relever : cette femme était courbée depuis dix-huit ans, elle était infirme. Ce n’était pas la volonté de Dieu de la laisser un jour de plus dans la souffrance. Combien de personnes dans notre monde sont courbées par toutes sortes de maux ? Si c’est votre cas, venez aujourd’hui même à Jésus pour qu’il vous rende complètement libre (Jean 8/36).

Aujourd’hui même, Jésus peut nous guérir : dans l’évangile selon Luc (4/38), Jésus se rend à la maison de Simon. Sa belle-mère avait une violente fièvre. Les gens qui entouraient cette femme ont eu le bon réflexe : prier le Seigneur en sa faveur. Jésus va se pencher sur elle : il menace la fièvre, et la fièvre la quitte. Ce n’était pas non plus la volonté de Dieu de laisser cette femme un jour de plus dans la difficulté.

Aujourd’hui même, Jésus peut nous sauver. L’un des malfaiteurs, crucifié avec Jésus, l’injuriait (Luc 23/39). « Mais l’autre le reprenait en lui disant :

“Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation ? “

Cet homme au cœur repentant se tourne vers Jésus et lui adresse sa prière :

” Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne. Jésus lui répondit : je te le dis, en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis “.

Jésus, en mourant sur la croix, a tout accompli pour le pardon de nos offenses (Jean 3/16), et il est ressuscité pour notre justification (Romains 4/25).

Amis pécheurs, aujourd’hui même, Jésus peut vous accorder le salut de votre âme.

Sébastien SACLIER