Lecture : LUC 23/39 à 43

L’amour de Dieu en Jésus-Christ est grand. La grâce ouvre le ciel aux pécheurs repentants.

Que personne cependant ne prenne cet exemple pour se tromper par de faux raisonnements, croyant avoir le temps.

Edmond était de ceux-là. Alors qu’il était assis ce soir-là devant sa télévision, son cœur s’arrêta et, sans aucun bruit, comme s’il dormait, il s’en était allé vers les tourments, sans avoir pu faire la paix avec Jésus.

Michel connut la prison de nombreuses fois. Il entendit dans cette prison la bonne nouvelle de Jésus. Il était bien disposé et, après un long temps d’instabilité, alors que la maladie ne lui laissait aucune issue, Michel entendit en ce mardi après-midi, pour la dernière fois, l’invitation. Il fit la démarche de ce brigand. Quelle joie et quelle paix rayonnaient sur son visage ! Oui, en cet « aujourd’hui », il s’en fut avec Jésus dans le paradis.

Mais pourquoi attendre, alors que vous pouvez, en répondant à son appel, être sauvé et utile à la cause de Jésus, devenir un témoin vivant, vous, l’esclave libéré, devenu une nouvelle créature. Oui, le sacrifice de Jésus, son sang, sauve parfaitement, purifie, donne la vie éternelle à celui qui croit, mais donne aussi une vie belle et utile. N’entendez-vous pas la voix de Jésus vous dire :

« Donne moi ton cœur ! » ? « Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre cœur (Hébreux 3/15) ».

Sa grâce a changé ma vie
J’aurai pu l’ignorer,
Mais mon âme serait perdue,
Sa grâce a changé ma vie.

Et la vôtre ?

Joël BOINET