Nos complexes : la supériorité

10-02-2023-Message-Evandis-Complexe-Supériorité-Light

Texte Biblique : Luc 18/9 à 14

On a constaté que ce complexe était dans certains cas la compensation d’un complexe d’infériorité. C’est possible, mais il peut avoir bien d’autres origines : une situation sociale ou matérielle bien assise, quelque don naturel avantageux, peut-être simplement une surestimation de soi, justifiée ou pas.

Ce complexe trouve à se glisser au sein même de l’Eglise. Voyez le cas du pharisien cité plus haut : « Je ne suis pas comme le reste des… frères » . Et celui de Diotrèphe qui aimait à être le premier (3 Jean 9). Veillons, mes frères, à ne pas être contaminés par ce complexe en gonflant ou en interprétant faussement la phrase :

  « Femmes, soyez soumises à vos maris »(Colossiens 3/18).

Dans la société, les gens atteints de ce travers sont souvent montrés du doigt, remis en place ou isolés, sur la touche. Et dans l’Eglise ? Ce serait dommage de devoir en arriver là. Cependant, je ne vois pas tellement le Seigneur les chouchouter.

• Je vois, par exemple, Ozias, le roi « supérieur » exclu par Dieu et rendu lépreux (2 Chroniques 26/15 à 23). Et il ne fut pas rétabli.

• Je vois le pharisien inexaucé et peut-être perdu.

• Je vois Diotrèphe dénoncé par Jean devant tous et sans doute puni.

• Je vois aussi Nébucadnetsar, l’orgueilleux, plongé par Dieu dans l’humiliation et, c’est vrai, ce sera la source de sa guérison (Daniel 4/28 à 37).

Après tout, c’est peut-être la bonne méthode, la méthode divine :

« Celui qui s’élèvera sera abaissé ».

La sentence peut porter son fruit.

Règle d’or :

« Que l’humilité vous fasse regarder les autre comme étant au-dessus de vous-mêmes » (Philippiens 2/3).

Paul MOREAU

0 commentaires

Sur le même thème :

La querelle des outils

La querelle des outils

Prenons bien soin de ne pas nous plaindre les uns des autres en trouvant des défauts à un quelconque outil de Dieu.

Ce n’est pas par des oeuvres…

Ce n’est pas par des oeuvres…

La Parole de Dieu plus sûre que l’eau, ne te demande pas de te fier à tes sentiments mais de te laisser porter par elle et c’est ce qui te conduira vers la paix de Dieu

A chacun son dû !

A chacun son dû !

A chacun son dû ! Que devons-nous rendre à Dieu ? Lui qui, sans arrière–pensée, sans égoïsme, sans intérêt, sans calcul, uniquement par amour et grâce, a débloqué notre situation perdue et sauvé notre âme de l’enfer, faisant don de Jésus, son Fils unique à la croix !

Pin It on Pinterest