Nos complexes : la jalousie

Lecture : 1 Corinthiens 3/3 ; 2 Corinthiens 12/20 ; Galates 5/20

La jalousie pourrait être considérée comme une qualité puisque l’Éternel est un Dieu jaloux, nous dit la Bible, et que même le vrai serviteur peut être sensible à ce sentiment (1 Corinthiens 1/12).

Mais il est une jalousie qui est une vraie plaie. Que de gens ruinent leur vie conjugale pour une jalousie maladive ! D’autres altèrent leurs relations avec autrui. La Bible nous en fournit de bien tristes exemples :

– Caïn tua son frère Abel par jalousie ;

– Les patriarches, jaloux de leur frère Joseph, « complotent de le faire mourir » ;

– Myriam et Aaron, jaloux de leur frère Moïse, s’insurgent contre lui.

– Saül, jaloux de son gendre David, prémédite son assassinat.

Ce sont là des exemples typiquement familiaux. Bien d’autres nous montrent des chefs religieux jaloux du succès de Jésus, de Pierre ou de Paul.

C’est de loin un des « complexes » les plus morbides. Tous les exemples bibliques cités font état de personnages qui ont moins bien réussi que d’autres. Alors, ils éprouvent de la jalousie.

Toute maladie, même psychologique, peut trouver sa guérison en Jésus-Christ.

Encore faut-il demander pardon pour en avoir la délivrance totale et définitive !
Souvenons-nous aussi que Dieu a dit à Caïn :

« Relève ton visage et domine sur ton péché ».

La jalousie en faisait partie. Il faut vouloir être délivré de ce fléau.

Une prise de conscience de ce que nous sommes, par la grâce de Dieu, peut nous aider à nous satisfaire de notre position, et à ne plus jalouser notre prochain. Quelle belle victoire, quand nous ne sommes plus jaloux !

Paul MOREAU

0 commentaires

Sur le même thème :

Des ténèbres à la lumière

Des ténèbres à la lumière

En effet, la lumière, c’est l’opposé des ténèbres. Si les ténèbres sont synonymes de mort, de froid, d’angoisse, la lumière est synonyme de vie, de chaleur, de réconfort…

Le nom de Dieu est magnifique

Le nom de Dieu est magnifique

« Dans la Bible, le nom est tenu pour constitutif de la personnalité. Cela revient à dire que notre Dieu est magnifique. Quand Manoach dit à l’Ange de l’Éternel : »Quel est ton nom ? », l’Ange lui répondit : « II est merveilleux ». Les contemporains de Jésus, témoins de ses œuvres, disaient : « II fait tout à merveille ».

Pin It on Pinterest