Nos complexes : l’abandon

Lecture : 1 Rois 19

C’est un complexe relativement douloureux puisqu’il plonge Élie dans un état fortement dépressif qui le conduira jusqu’à souhaiter la mort. Il se sent abandonné, délaissé, trahi.

« Je suis resté, moi seul », dira-t-il.

Beaucoup de personnes âgées, dans notre société, connaissent cette situation : les malades aussi. Vous en souffrez peut-être vous-même, pour des raisons identiques ou différentes. Et face à ce désintéressement d’autrui ou à cette exclusion, on peut être amené à dire : « Il ne me reste plus qu’à mourir ».

Si vous lisez entièrement l’histoire d’Élie dans le chapitre que je vous ai proposé, vous apprendrez comment Dieu s’est occupé de lui. Ah ! la délicate attention de Dieu à l’égard des êtres meurtris.

Je ne sais si le Seigneur utilisera un procédé analogue pour vous venir en aide, mais je crois que même s’il ne force pas les hommes à vous aimer, il vous assurera, lui, de son amour et de sa présence.

« Si quelqu’un ouvre sa porte, j’entrerai chez lui ». Ainsi s’exprimait le Seigneur.

Dans une époque où tant de nos semblables se sentent dévalorisés à cause du chômage, mis au rebut avant l’âge, déconsidérés par un époux, des enfants, un patron, accablés par des complexes d’abandon, de persécution, d’insécurité, de culpabilité, il est précieux de trouver en Christ une écoute, une compréhension, un appui et une guérison intérieure.

« Je suis pauvre et indigent, mais l’Éternel pense à moi. (Psaume 40/18) », disait David.

Paul MOREAU

0 commentaires

Sur le même thème :

Des ténèbres à la lumière

Des ténèbres à la lumière

En effet, la lumière, c’est l’opposé des ténèbres. Si les ténèbres sont synonymes de mort, de froid, d’angoisse, la lumière est synonyme de vie, de chaleur, de réconfort…

Le nom de Dieu est magnifique

Le nom de Dieu est magnifique

« Dans la Bible, le nom est tenu pour constitutif de la personnalité. Cela revient à dire que notre Dieu est magnifique. Quand Manoach dit à l’Ange de l’Éternel : »Quel est ton nom ? », l’Ange lui répondit : « II est merveilleux ». Les contemporains de Jésus, témoins de ses œuvres, disaient : « II fait tout à merveille ».

Pin It on Pinterest