Naboth ou la victoire de la foi

Texte Biblique :   1 Rois 21/1 à 16                   

La terrible expérience de Naboth est riche en enseignements pour notre foi. Au travers de ce texte nous constatons qu’il avait une foi vivante, mais aussi une foi déterminée ; il sait ce qu’il croit et il sait ce qu’il veut. Sa foi triomphe de la peur et ne se laisse pas vaincre par les menaces ; sa foi supporte tout, même l’injustice ! Tout ceci n’est en fait, que le reflet de la foi chrétienne dans son essence même !

Le nom de Naboth signifie : « fruit », ou encore « produit » !
Il est bien évident que si la foi décrite plus haut, habite dans notre cœur, nous ferons partie de ceux et de celles qui portent du fruit en abondance, un fruit qui demeure jusque dans l’éternité !

Nous produirons de bonnes choses pour les autres et pour la cause de Jésus-Christ, et c’est ainsi que Dieu sera glorifié (Jean 15/8). Et puis, Naboth n’est-il pas aussi l’image de notre Seigneur Jésus ? Bien sûr que oui ! Jésus dit de lui, sous la forme imagée :


« Si le grain de bl
é qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit » (Jean 12/24)

Jésus est le « grain de blé » qui meurt à la croix, mais qui porte encore beaucoup de fruit aujourd’hui, et cela depuis vingt siècles.

Chaque conversion est le fruit béni de son œuvre au Calvaire ; chaque guérison est la production bénie de notre Naboth spirituel ; chaque délivrance, chaque progrès, etc.

Nous n’avons pas encore vu tous les fruits bénis que Jésus a décidé de porter et de nous faire porter par la foi.

Aujourd’hui, il y a une bonne production pour notre vie ; désirons-la ! Ressemblons à Naboth !

Alain LARROQUE

0 commentaires

Sur le même thème :

Venir à la croix pour prendre un nouveau départ

Venir à la croix pour prendre un nouveau départ

Jésus nous invite à prendre notre place dans son royaume et ce, au travers du service. Impossible de le faire sans d’abord prendre notre croix, le renoncement à soi-même. Exigence effrayante. Qui peut le servir ?

Maison de prière ouverte en nocturne !

Maison de prière ouverte en nocturne !

L’Église est ce que nous voulons en faire. Dieu, lui, souhaite qu’elle soit d’abord une maison de prière. Nous avons là un exemple de « nuit de prières » parce qu’il était urgent de mener un combat spirituel.

Pourquoi n’avons-nous pas de réveil ?

Pourquoi n’avons-nous pas de réveil ?

Monsieur le pasteur, je crois qu’il n’y aura pas de réveil aussi longtemps que je médirai de vous derrière votre dos et que par devant je me montrerai aimable à votre égard. Je vous prie de me pardonner !

Pin It on Pinterest