Lecture : Proverbes 23/26

C’est un appel très simple de la part de Dieu. Lui donner notre cœur revient à lui donner notre vie, à permettre au Seigneur d’en prendre les commandes.

– Lui donner quand ? A quel moment dois-je me convertir ? Au moment où l’Evangile se présente à moi. C’est le bon moment. A Lévi, Jésus dit :

« Toi, suis-moi ». Lévi se leva et le suivit.

– Lui donner où ? Là où il s’adresse à moi. Au bureau, à la maison, lors d’une réunion, au travers du témoignage d’un collègue, d’un voisin, d’un ami. Nicodème est venu de nuit vers Jésus, c’est à ce moment-là qu’il a entendu Jésus lui parler de la nouvelle naissance.

– Lui donner pourquoi ? Il y a plusieurs raisons à cela. La première et la plus importante de toutes, c’est que Jésus a porté mes péchés. La deuxième, c’est que Dieu m’aime tel que je suis, c’est ce que déclare la Bible. La troisième raison, c’est que je suis pécheur, séparé de Dieu. Je suis éloigné de Dieu, mais je puis m’approcher de lui à cause du sang de Christ.

– Lui donner comment ? Dans un acte de foi, c’est ce que Dieu réclame :

« Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé » (Actes 16/31).

Si nous tenons notre engagement, le Seigneur tient les siens. Que son nom soit béni !
Quelles en seront les conséquences ? Elles sont nombreuses et immédiates.

« Heureux celui à qui le péché est pardonné. » (Psaume 32/1).

« Il n’y a désormais plus aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ » (Romains 8/1).

« Vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils unique de Dieu » (1 Jean 5/13).

Dominique ROSAY