Lecture : Luc 16/1-18

Un homme d’affaires s’entretenait avec un ami et pendant qu’il parlait, il lui montra un étrange appareil qu’il avait acheté à l’étranger à l’occasion d’un de ses nombreux déplacements.
« Il m’est très utile et je ne m’en sépare jamais, c’est un véritable compagnon de route, déclara-t-il.
– Cet étrange appareil, à quoi peut-il vous être utile ? demanda l’ami.
– Voyez-vous, dans mes activités, il me faut rencontrer de nombreuses personnes avec qui je dois traiter, ce qui m’oblige à des repas d’affaires copieux et parfois bien arrosés comme il se doit avec les futurs clients ; et quand il me faut reprendre la route, je consulte mon appareil qui me révèle mon taux exact d’alcoolémie, ce qui me permet de prendre la décision qui s’impose en vue d’éviter de prendre le volant et d’être un danger pour les autres ! »

Sans entrer dans un pareil domaine, n’y a-t-il pas matière à réflexion pour nous chrétiens ? Ne pouvons-nous pas, nous aussi, faire le point concernant notre vie avec le Seigneur ?
Où en sommes-nous dans nos relations avec lui ? Maintes fois sa Parole nous dit :

« Eprouvez-vous »,

surtout quand il s’agit de notre activité pour lui. La Bible nous dit aussi que le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun (1 Corinthiens 3/13),

« Que chacun s’éprouve soi-même » (1 Corinthiens 11/28).

Nous savons par Jean que si notre cœur ne nous condamne pas, Dieu non plus ne nous condamne pas (1 Jean 3/20).

Jules DEPIERE †