L’égoïsme

Lecture : 2 Timothée 3/2

C’est une plaie pour l’humanité que l’égoïsme. A un petit enfant à qui l’on demandait de définir ce sentiment, sa réponse fut celle-ci : « Un égoïste, c’est quelqu’un qui ne pense pas à moi… » !

L’Évangile de Jésus-Christ nous permet de vaincre, par la foi, notre propre égoïsme et par là même de le faire reculer d’autant dans notre société.

Ces quelques lignes qui suivent nous y aideront sûrement :

« Il ne s’agit pas d’être heureux, mais de rendre heureux. Il ne s’agit pas d’être aimé, mais d’aimer et d’être en bénédiction à d’autres. Il ne s’agit pas de jouir, mais de partager avec notre prochain. Il ne s’agit pas de défendre son opinion, mais de renoncer à soi. Il ne s’agit pas de trouver sa propre satisfaction, mais d’être comblés lorsque nous satisfaisons l’autre ! »

Avec Jésus dans ma vie, ce n’est plus « Moi d’abord », mais « Dieu d’abord » ! Les autres ensuite, et « moi enfin » ! Ainsi, tout est équilibré, stable et juste.

A mort l’égoïsme, vive l’Evangile.

S.F

0 commentaires

Sur le même thème :

Le salut par grâce

Le salut par grâce

Ce n’est pas par nos œuvres que nous pouvons être sauvés, mais par grâce, par le moyen de la foi et c’est un don de Dieu !

Pas de jugement pour celui qui croit

Pas de jugement pour celui qui croit

Toi aussi, tu peux recevoir le pardon de tes péchés, éviter le jugement de Dieu et passer de la mort à la vie, pour cela, accepte le Seigneur Jésus comme ton Sauveur.

Jésus, le bon Berger

Jésus, le bon Berger

Le voleur (le diable) ne vient que pour dérober, égorger… Et détruire ! Considérons cette œuvre maléfique : le voleur d’âme fait tout pour arriver à entraîner les hommes derrière lui dans sa damnation éternelle.

Pin It on Pinterest