25 Ans après

Lecture : Ecclésiaste 11/1

Chaque ouvrier disposait, à l’usine, d’une petite armoire personnelle dans laquelle un employé glissait parfois des tracts évangéliques. Mais un des ouvriers prenait mal la chose et faisait au jeune chrétien les réflexions les plus blessantes. Vint la guerre qui dispersa tout le personnel de l’usine.
Sur le quai d’une gare, des enfants rassemblés pour un départ en vacances chantaient un cantique en attendant le train. Un homme qui observe la scène depuis un bon moment s’avance et s’adresse au moniteur : « Tu ne me reconnais pas ? C’est moi qui te faisais tant de misères parce que tu mettais dans mon vestiaire des dépliants évangéliques, je vais te raconter mon histoire. »
Il avait été déporté en Prusse orientale, placé comme bûcheron dans un commando où il avait connu des conditions très dures. Le soir, on le verrouillait dans la porcherie.

Pendant trois ans, il fut sans nouvelles des siens. Un soir, il rassembla ses affaires, décida de mettre fin à ses jours. Un bout de papier sale et froissé attira son attention. Il y lut :

« Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé ».

C’était ce qui restait d’un des tracts trouvés dans l’armoire vingt-cinq ans plus tôt. « Dieu, s’écria-t-il, si tu existes, donne-moi des nouvelles de ma famille ! »
Deux jours après, une sentinelle l’emmenait au commando pour lui remettre des lettres et un colis de la Croix Rouge.
Rapatrié quelques mois plus tard, il n’était plus le même homme, il avait trouvé le vrai bonheur, il connaissait Jésus comme Sauveur.

Ne perdons jamais courage, Dieu veille sur son œuvre pour l’accomplir en son temps.

Transmis par E.C

0 commentaires

Sur le même thème :

La querelle des outils

La querelle des outils

Prenons bien soin de ne pas nous plaindre les uns des autres en trouvant des défauts à un quelconque outil de Dieu.

Ce n’est pas par des oeuvres…

Ce n’est pas par des oeuvres…

La Parole de Dieu plus sûre que l’eau, ne te demande pas de te fier à tes sentiments mais de te laisser porter par elle et c’est ce qui te conduira vers la paix de Dieu

A chacun son dû !

A chacun son dû !

A chacun son dû ! Que devons-nous rendre à Dieu ? Lui qui, sans arrière–pensée, sans égoïsme, sans intérêt, sans calcul, uniquement par amour et grâce, a débloqué notre situation perdue et sauvé notre âme de l’enfer, faisant don de Jésus, son Fils unique à la croix !

Pin It on Pinterest