Le choix

« Vois, je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal. » Deutéronome 30:15

Lecture complète : Deutéronome 30/15-19 ; Luc 10/38-42

Choisir, c’est opter entre deux alternatives ou préférer tel ou tel sujet. C’est aussi une élection quand on fait reposer son suffrage sur tel ou tel candidat.

C’est une liberté que chacun possède.

La plupart de nos choix n’ont pas une bien grande importance quoique toutefois on y apporte un certain soin : le vêtement, le lieu de vacances…

Il en est d’autres, par contre, auxquels on porte beaucoup d’attention : le choix d’une résidence, pour les jeunes, le genre d’études qu’ils aimeraient faire. En tout cela, l’avenir terrestre seul reste engagé !…

Mais il est un choix à faire, et quel choix ! Celui qui décidera de notre avenir éternel !

C’est tellement sérieux que Dieu lui-même place devant nous cette perspective du meilleur choix : la vie qu’il veut nous donner pour l’éternité.
C’est une chose qui ne souffre pas de retard, car c’est aujourd’hui, jour de grâce, demain ne nous appartient pas.

Sur quel chemin es-tu ? Le chemin large et spacieux qui ne conduit qu’à la désolation, ou le chemin étroit qui, lui, conduit à la vie éternelle que Dieu veut donner ?

Choisis donc celui que le Seigneur t’indique, choisis Jésus-Christ qui déclare dans l’Évangile qu’il est le chemin, la vérité et la vie et que nul ne peut aller à Dieu que par lui.

0 commentaires

Sur le même thème :

Il en manque une !

Il en manque une !

Le berger compte ses brebis et ce soir-là, « il en manque une » ! Comme tout bon berger qui se respecte, il doit, au lieu de se reposer légitimement, aller à la recherche de celle qui s’est égarée, elle est en grand danger dans la nuit !

Bon anniversaire !

Bon anniversaire !

Après tout, le jour de votre anniversaire peut devenir le jour de votre nouvelle naissance ; c’est un si beau cadeau que celui d’une vie transformée en bien.

Message de Dieu aux malheureux

Message de Dieu aux malheureux

Dieu s’adresse aux malheureux. L’êtes-vous ? Sachez d’abord trois choses. Il n’est pas à l’origine de votre malheur. Ce n’est pas dans sa volonté que vous restiez malheureux. Il veut et peut vous délivrer du malheur.

Pin It on Pinterest