L’appel de Moïse

Lecture : Exode 3/1 à 9

Il est toujours instructif de considérer la vie d’hommes de Dieu dans la Bible pour voir comment ils ont répondu à l’appel de Dieu. Moïse était un homme très instruit selon toute la sagesse des Égyptiens. Il était habitué au confort de la vie du palais. Lorsque nous le rencontrons dans Exode 3, il est en train de faire paître le troupeau de Jethro, son beau-père. Ce métier était « mal coté » à l’époque.  Moïse aurait pu entretenir de l’amertume dans son cœur disant : « Moi, le diplômé des grandes écoles, me voici réduit à garder des troupeaux ». Dieu le rencontre et tout change à partir de ce moment-là.

« Dieu l’appela du milieu du buisson » (Exode 3/4 à 6).

Il y a trois choses à souligner. Dieu se révèle à Moïse, il lui parle. L’appel de Moïse pour le service commence par ce premier point indispensable. Nous avons besoin d’entendre la voix de Dieu. Le Seigneur ne veut pas que nous soyons tourmentés par le doute quant à sa volonté pour nos vies.

« Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre ; je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi » (Psaume 32/8).

Dieu a pris l’engagement de nous montrer sa volonté. Il le fera. Restons dans le calme et la confiance.

Dieu révèle à Moïse le fardeau qu’il avait pour son peuple.

« l Éternelle dit : J’ai vu la souffrance de mon peuple » (Exode 3/7).

Ensuite, il lui révèle sa décision de délivrer Israël de l’esclavage.

Dieu lui montre sa « méthode ». Le Seigneur lui fait part de son intention d’accomplir cette délivrance par lui. En d’autres termes, Dieu veut associer Moïse à cette œuvre de libération. Les hommes cherchent des méthodes. Dieu cherche des hommes et des femmes pour accomplir ses desseins, ses œuvres dans le monde. Nous sommes des ouvriers avec Dieu. Etes-vous prêts à dire : Oui, me voici, envoie-moi !

En conclusion, il nous faut entendre la voix de Dieu et y répondre, conscients de nos faiblesses mais conscients également que celui qui nous a appelés est avec nous. Notre capacité vient de Dieu.

Joseph ATTA N’TIAMOA

0 commentaires

Sur le même thème :

Des ténèbres à la lumière

Des ténèbres à la lumière

En effet, la lumière, c’est l’opposé des ténèbres. Si les ténèbres sont synonymes de mort, de froid, d’angoisse, la lumière est synonyme de vie, de chaleur, de réconfort…

Le nom de Dieu est magnifique

Le nom de Dieu est magnifique

« Dans la Bible, le nom est tenu pour constitutif de la personnalité. Cela revient à dire que notre Dieu est magnifique. Quand Manoach dit à l’Ange de l’Éternel : »Quel est ton nom ? », l’Ange lui répondit : « II est merveilleux ». Les contemporains de Jésus, témoins de ses œuvres, disaient : « II fait tout à merveille ».

Pin It on Pinterest