Texte Biblique : Ephésiens 1/18

Par nature, et par culture aussi, nous esti­mons que pour prier, il vaut mieux que nos yeux soient fermés ; ce qui n’est pas faux.

Ainsi nous pouvons nous concentrer sur le Dieu à qui nous parlons et ne pas nous lais­ser distraire  par les circonstances am­biantes.

Néanmoins, je crois que nous pou­vons aussi prier avec nos yeux naturels grands ouverts (au volant de notre voiture par exemple).

En tout cas, quand nous savons prier, Dieu ouvre les yeux de notre cœur, il les illumine.

Je voudrais vous citer deux cas d’hommes de la Bible qui, lorsqu’ils ont prié, ont vu leurs yeux intérieurs s’ouvrir.  

Le premier, c’est Daniel (Daniel 2/17 et 18 et 2/23).
Il est confronté à un problème in­soluble à vue humaine ; dans ces cas-là, il n’y a pas de honte à demander l’aide des autres dans la prière,  au contraire !

Le résultat est là ; le secret du roi va être révélé à Daniel !

Autre temps, autre lieu, autres hommes et autre roi ; n’avons-nous pas be­soin nous aussi de connaître les secrets de notre roi Jésus ?

Empruntons le même che­min que le prophète Daniel. Prions et Dieu illuminera les yeux de notre cœur.

Le second a moins bonne presse dans la Bible, et à juste titre d’ailleurs. Néanmoins, il y a eu de bonnes choses dans sa vie (Nombres 24/3 et 4)

Balaam : avant qu’il ne « tourne mal »,  il pouvait témoigner que chaque fois qu’il se prosternait pour prier, adorer son Dieu, ses yeux s’ouvraient sur les merveilles de Dieu, sur le ciel, sur la puissance glorieuse de l’Eternel !

Là aussi nous devrions en prendre de la graine, la planter dans  notre  piété,  et  laisser au Saint-Esprit l’occasion de nous faire vivre cela de manière quotidienne.

Seigneur Jésus, illumine les yeux de mon cœur (…).

C’est ma prière pour aujourd’hui et pour les jours à venir !

S.F