Lecture : Galates 5/22

Elle n’est ni de la résignation, ni de la passivité, ni même de la nonchalance. Le dictionnaire définit la patience de la façon suivante : « Vertu qui fait supporter avec calme les douleurs, les infortunes, les injures. Sang-froid dans l’attente, persévérance. »

Les qualités de la patience :

La constance : elle évite les variations subites de nos sentiments.

La durée : la patience, c’est l’amour, la paix, la joie qui durent, qui se maintiennent dans le temps et au cours des diverses circonstances.

La persévérance : la patience va jusqu’au bout (lire 2 Corinthiens 12/12).

L’objectivité : la patience évite d’amplifier ou d’assombrir les problèmes.

La foi : la patience permet à Dieu d’agir en son temps, parce qu’elle a placé sa foi dans le Seigneur Jésus.

Un signe de maturité : les enfants sont impatients. Notre patience sera le signe que nous sommes des chrétiens adultes et fiables.

La patience de Dieu (2 Pierre 3/3-18).

Dieu use de patience envers nous. Sa patience est notre salut. Pour le Seigneur, un jour est comme mille ans. « Garde le silence devant Dieu, attends-toi à lui. (Psaume 37/7)»

Jean-Marc TCHERKECHIAN