PLAN DE LECTURE QUOTIDIENNE :
1 Corinthiens 8 ; Juges 8 ; Esaïe 29
————————————

Lecture : 2 Rois 6/1 à 7
“LA HACHE PERDUE”

Il existait du temps d’Elisée des groupes de jeunes gens qui s’assemblaient dans des sortes d’écoles bibliques. Ces groupes furent sans doute créés sur l’initiative du prophète Samuel. Le récit de l’enlèvement d’Elie, dans un tourbillon, mentionne deux de ces groupes : celui de Béthel, et celui de Jéricho. Il est possible qu’il s’agisse de celui de Jéricho, proche du Jourdain, dont les rives étaient riches en bois de haute et de basse futaie.
Il  s’agit ici d’un problème de croissance. Il faut agrandir la maison, donc abattre les arbres. Les jeunes montrent de l’initiative, mais ils ont la sagesse de se faire accompagner par Elisée, leur maître. Heureusement, car son intervention, au moyen d’un morceau de bois, fera surnager le fer de hache perdu dans l’eau boueuse du Jourdain.
Ne sommes-nous pas, nous aussi, les bâtisseurs d’une maison spirituelle (1 Pierre 2/5), qui avons besoin de la présence assurée de leur Maître ? (Matthieu 28/20). Car lui seul, par le bois de sa croix jetée sur l’eau fangeuse du monde, est capable d’en extraire les hommes perdus, futurs outils qui édifieront son royaume.

Mais, de même que le prophète Elisée laissa le soin au disciple reconnaissant de récupérer lui-même la hache perdue, le Seigneur Jésus attend de nous que nous fassions notre part : « Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création » (Marc 16/15 et 16).
Alors bon courage et au travail !

Jean-Claude GUILLAUME †