La foi du centenier

« Tu boiras de l’eau du torrent, et j’ai ordonné aux corbeaux de te nourrir là. » Luc 7:2-10

Lecture complète : Luc 7:2-10
Au temps de Jésus, le pays était sous la domination de l’empire de Rome, qui faisait régner l’ordre par ses légions. Une légion comptait de cinq mille à six mille deux cents soldats. Elle comprenait dix cohortes ayant chacune trois manipules ; chaque manipule avait deux centuries. La centurie, d’environ une centaine de soldats, était commandée par un centurion, ou centenier.

La foi de cet officier romain, qui fera l’admiration de Jésus (verset 9), va se manifester dans une attitude de cœur indispensable à la vraie foi : l’humilité. Lui, qui est habitué à commander, va dire à Jésus : « Je ne suis pas digne », contrairement aux juifs religieux qui disaient de lui : « Il mérite » (versets 4 à 7).

Cet homme croit à la puissance de la Parole : « Dis un mot, et mon serviteur sera guéri ». Il sait que ses soldats lui obéissent, non parce qu’il est fort en lui-même, mais parce qu’il représente pour eux l’autorité de l’empire de Rome, et que sa parole a de fait une puissance (v. 8). Il croit que Jésus représente l’autorité de Dieu, et que sa Parole est puissante. Et il expérimente cette puissance, car son serviteur est guéri.

N’oublions jamais que la Parole de Dieu est « vivante et efficace » (Hébreux 4:12), « vivante et permanente » (1 Pierre 1:23), et que nous pouvons lui faire entièrement confiance, en manifestant, comme ce centenier, notre foi dans un cœur humble et soumis à la souveraineté de Dieu.

0 commentaires

Sur le même thème :

Maison de prière ouverte en nocturne !

Maison de prière ouverte en nocturne !

L’Église est ce que nous voulons en faire. Dieu, lui, souhaite qu’elle soit d’abord une maison de prière. Nous avons là un exemple de « nuit de prières » parce qu’il était urgent de mener un combat spirituel.

Pourquoi n’avons-nous pas de réveil ?

Pourquoi n’avons-nous pas de réveil ?

Monsieur le pasteur, je crois qu’il n’y aura pas de réveil aussi longtemps que je médirai de vous derrière votre dos et que par devant je me montrerai aimable à votre égard. Je vous prie de me pardonner !

Dépôt de plaintes

Dépôt de plaintes

Venez et plaidons ! dit l’Éternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme neige

Pin It on Pinterest