Lecture : Matthieu 7/21-23

Vous avez gagné un million ! C’est ce que vous venez d’apprendre en dépouillant votre courrier. Une imitation de chèque libellé à votre nom atteste cette information. Que de projets vous allez pouvoir réaliser avec cette somme !

Imaginez également que quelqu’un vous donne un chèque d’un montant élevé, portant la signature d’une personne de grand renom. Vous êtes en droit de vous considérer comme riche, parce qu’il ne vous viendrait pas à l’idée que ce chèque puisse être rejeté pour insuffisance de provision.

Pourtant, le fait que le signataire possède une réelle notoriété ne constitue nullement une garantie absolue. Un certificat de baptême, une carte de membre d’Église, des attestations de bon chrétien, de bon citoyen, de participant à des œuvres caritatives, voire un diplôme de prédicateur et d’auteur de miracles, tout cela ne fait pas entrer dans la vie éternelle !

« Ta Parole est la vérité (Jean 17/17) ».

Seules les affirmations de la Parole de Dieu, la Bible, sont fiables.

Seuls ceux dont le nom est inscrit dans le livre de vie de Dieu (Apocalypse 20/12-15) vivront éternellement avec le Seigneur.

« Parce que Jésus a versé son sang, nous avons un libre accès au sanctuaire éternel ; sa mort nous donne l’assurance de pouvoir pénétrer dans le lieu très saint (Hébreux 10/19, Parole Vivante). »

La garantie, ce n’est pas un document, quel qu’il soit ; ce n’est pas la caution de quelque personnalité influente, c’est la signature que Christ aura apposée avec son sang sur votre vie !

Bernard KOWALCZYK