Enfants, obéissez à vos parents !

Enfants, obéissez à vos parents !
« Enfants, obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste. » Ephésiens 6:1

Lecture complète : Ephésiens 6:1 à 4

Mais oui ! Ce commandement est plus que d’actualité !

La famille n’est pas une république, encore moins une anarchie où chacun fait ce qu’il veut et quand il veut ! Dans la famille, il y a eux qui commandent, c’est à dire les parents, et ceux qui obéissent, c’est à dire les enfants, et jamais l’inverse, pour le bien de tous, des petits et des grands.

Pour obéir, il faut recevoir des ordres. Les parents doivent donner des ordres et non pas laisser aux enfants les initiatives et une entière liberté d’action.  Les ordres doivent être bien clairs et sans retour. « Que ton oui, soit oui, et que ton non, soit non ! » dit le Seigneur. Ce qui implique une fermeté.

Si vous dites : « Peut-être ! Fais pour le mieux ! », comment un enfant pourrait-il obéir ?

D’autre part, ne demandez jamais l’impossible à un enfant. L’ordre doit être à sa portée, afin de ne pas le décourager. Et vous pères, « n’irritez pas vos enfants ! »
Comment ? En étant trop exigeants, trop sévères, ou toujours mécontents de votre enfant.

L’écriture précise : « Obéissez à vos parents », ce qui veut dire que les parents parleront d’une même voix, ils se mettront d’accord pour donner un ordre. Si l’un des parents contredit l’autre, comment l’enfant obéira t’il ?  Il sera perturbé et il finira par leur être rebelle à tous les deux.

Que le Seigneur Jésus nous aide à être de bons parents, mais aussi de bons enfants.

0 commentaires

Sur le même thème :

Il en manque une !

Il en manque une !

Le berger compte ses brebis et ce soir-là, « il en manque une » ! Comme tout bon berger qui se respecte, il doit, au lieu de se reposer légitimement, aller à la recherche de celle qui s’est égarée, elle est en grand danger dans la nuit !

Bon anniversaire !

Bon anniversaire !

Après tout, le jour de votre anniversaire peut devenir le jour de votre nouvelle naissance ; c’est un si beau cadeau que celui d’une vie transformée en bien.

Message de Dieu aux malheureux

Message de Dieu aux malheureux

Dieu s’adresse aux malheureux. L’êtes-vous ? Sachez d’abord trois choses. Il n’est pas à l’origine de votre malheur. Ce n’est pas dans sa volonté que vous restiez malheureux. Il veut et peut vous délivrer du malheur.

Pin It on Pinterest