Lecture : 1 Rois 5/15 à 17 – 6/7 et 7/9 à 12

Pour construire le temple de Salomon, il a fallu de grandes pierres extraites de carrières montagnardes. Pour construire son Église, Jésus-Christ utilise des pierres vivantes :

« Vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle. (1 Pierre 2/5) ».

Quel chantier impressionnant ! Il ne fallut pas moins de 150 000 ouvriers, dirigés par 3 300 chefs, pour façonner et transporter ces grandes pierres (4 ou 5 mètres de long, dont il est dit, à quatre reprises, qu’elles étaient « magnifiques ».

Ce qui est remarquable, c’est que chacune d’elles était taillée selon un plan soigneusement établi à l’avance par le sage architecte. Une intelligence supérieure leur imposait un changement qu’elles ne comprenaient pas toujours mais, on le devine, ce n’était pas à elles de demander : « Pourquoi nous donne-t-on cette forme ? J’aurais préféré ressembler à telle autre pierre ! »

Entre les mains d’habiles ouvriers, les scies, les marteaux et haches « métamorphosaient » peu à peu des pierres brutes en portions harmonieuses du grand ensemble qui, très bientôt, allait servir l’Éternel.

Au moment de l’assemblage final, les pierres taillées s’ajustaient parfaitement, selon le plan préétabli et, chose merveilleuse, on n’entendait aucun bruit dans la divine demeure : les pierres étaient parfaitement unies. Le vrai ciment, c’était l’intelligence du constructeur.

« Je bâtirai mon Église » a dit Jésus.

Laissons-le façonner nos vies, nous inspirer ses pensées et ses paroles. Nous serons alors unis aux autres croyants, parfaitement, comme le Père est uni au Fils.

Gérard FO