Demander

« Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira. » Matthieu 7:7

La demande occupe une place importante dans notre vie de prière, certainement plus que l’adoration ou l’action de grâce. Sachons être équilibrés dans ce domaine et ne pas priver le Seigneur de ce qui lui revient.

C’est Jésus qui nous invite à demander. Dans notre lecture, le Seigneur encourage celui qui demande en donnant la promesse de sa réponse.

Demander au Seigneur de bonnes choses, c’est-à-dire celles qui concernent d’abord notre vie spirituelle, n’est-ce pas ce que nous souhaitons pour nos vies et pour l’Eglise ? Nous devons avoir, dans ce domaine, le sens des valeurs, et ne pas demander dans un but égoïste. C’est ce que Jacques rappelle dans son Épître lorsqu’il dit :

« Vous demandez et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mais dans le but de satisfaire vos convoitises » (Jacques 4:3).

Le Seigneur n’exaucera jamais la prière lorsque le « je » et le « moi » prennent trop de place. Dans l’Evangile selon Jean, au chapitre 17, les demandes de Jésus peuvent donc nous aider à orienter nos prières.

Demander avec foi : que la prière ne soit pas une suite de plaintes qui découragerait une armée entière, mais la prière de la foi. La demande est toujours agréable au Seigneur lorsqu’elle se fait dans la foi.

Demander selon sa volonté, c’est aussi un autre critère sur lequel la prière doit se reposer et sa volonté peut être la réponse que nous craignons parfois, celle qui ne va pas toujours dans notre sens. A nous de nous laisser diriger par le Seigneur. Que sa volonté l’emporte sur nos désirs et sur nos « je pense que ».

Demandez et vous recevrez. La promesse divine est formelle !

0 commentaires

Sur le même thème :

La ruse de Saul

La ruse de Saul

L’humilité va garder David de bien des erreurs. Apprenons de Dieu cette humilité du cœur. Elle précède toujours la gloire et nous préserve du malheur et de la déchéance spirituelle.

Venir à la croix pour prendre un nouveau départ

Venir à la croix pour prendre un nouveau départ

Jésus nous invite à prendre notre place dans son royaume et ce, au travers du service. Impossible de le faire sans d’abord prendre notre croix, le renoncement à soi-même. Exigence effrayante. Qui peut le servir ?

Maison de prière ouverte en nocturne !

Maison de prière ouverte en nocturne !

L’Église est ce que nous voulons en faire. Dieu, lui, souhaite qu’elle soit d’abord une maison de prière. Nous avons là un exemple de « nuit de prières » parce qu’il était urgent de mener un combat spirituel.

Pin It on Pinterest